Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attentat de Nice

Le soir du 14 juillet 2016, à l'occasion du feu d'artifices sur la promenade des Anglais à Nice, un camion fonce dans la foule. Le bilan humain est lourd : 86 morts et 458 blessés. Le chauffeur, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, qui se serait rapidement radicalisé, œuvrait pour l'organisation terroriste, l'État islamique qui revendiquera l'attentat de Nice deux jours après. Très rapidement après l'attentat, une polémique naît entre le député Christian Estrosi et le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve concernant les tâches respectives de L'État et de la ville de Nice dans la surveillance des lieux publics ce soir-là et le visionnage des images de vidéosurveillance.

Tout le long de la rue Nationale, les 47 bas urbains vont être enlevés temporairement.
L'armée recrute
En 2021, 86 faisceaux lumineux avaient fendu le ciel niçois en hommage aux 86 victimes de l'attentat du 14-Juillet 2016 à Nice.
Le tribunal judiciaire de Nice (photo d'illustration)
La basilique de Nice avant le premier anniversaire de l'attentat
Basilique Notre Dame de Nice
Dans les collections du futur musée mémorial du terrorisme, il y aura des scellés de justice
Voiture de police (photo d'illustration)
86 faisceaux lumineux en hommage aux 86 morts de l'attentat de Nice
cérémonie hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet à Nice
Le mémorial dans les jardins de la villa Masséna à Nice
La sculpture sera installée sur la Promenade des Anglais, à hauteur du palais de la Méditerranée
JEAN-MARIE FONDACARO Grand Envol (avec l'aimable autorisation de la galerie Bogéna)
La borne d'appel d'urgence SOS déclenchée le jour de l'attaque
Le ministre de l'intérieur Gérald Darmanin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess