Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attentat de Nice
page 8

Le soir du 14 juillet 2016, à l'occasion du feu d'artifices sur la promenade des Anglais à Nice, un camion fonce dans la foule. Le bilan humain est lourd : 86 morts et 458 blessés. Le chauffeur, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, qui se serait rapidement radicalisé, œuvrait pour l'organisation terroriste, l'État islamique qui revendiquera l'attentat de Nice deux jours après. Très rapidement après l'attentat, une polémique naît entre le député Christian Estrosi et le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve concernant les tâches respectives de L'État et de la ville de Nice dans la surveillance des lieux publics ce soir-là et le visionnage des images de vidéosurveillance.

La promenade des Anglais quelques semaines après l'attentat
Stéphane Giecquel
La classe d'Emilie Bedeschi.
Ludovic Giuly en bleu lors du match souvenir des 10 ans de France 98 en 2008.
Présentation du Mémorial temporaire installé mi mai dans les jardins de la villa Masséna.
Vue de la Côte d'Azur.
L'association Promenade des Anges veut s'inspirer des drapeaux de prière tibétains.
Jean-Charles Brisard
Un couple de Cannois était jugé hier au tribunal correctionnel de Grasse.
Cindy Pellegrini
Entraînement des randonneurs dans le Mercantour.
En souvenir des victimes de l'attentat du 14 juillet.
Aéroport de Nice
Terrasse place Stanislas à Nancy
Les blocs de béton sont de retour sur la place Stanislas.
Sur scène, quelque 30 élèves de 6e et 5e de la section "chants" du collège Le Calloud de la Tour du Pin.
Choix de la station

France Bleu