Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Féminicide

Le féminicide se définit comme le meurtre de femmes ou de filles en raison de leur sexe, parce qu’elles sont des femmes, parce qu’elles sont des filles. En France, on sait qu’une femme est tuée par son conjoint, compagnon ou ex tous les deux jours et demi en moyenne.

 La salle Mélanie est conçue pour être une endroit apaisant et rassurant
La mesure est expérimentée à l'hôtel de Police de Reims.
Margaux Lancelot, intervenante sociale, assure la permanence au commissariat, pour venir en aide aux victimes de violences
La vidéo du collectif Adelphité pour cette journée internationale contre les violences faites aux femmes. (Capture d'écran)
Elisabeth Moreno a fait le bilan, un an après le Grenelle contre les violences conjugales.
Collage contre les violences faites aux femmes
Six téléphones "grave danger" sont mis à disposition des femmes victimes en Dordogne. Photo d'illustration
Manifestation contre les violences faites aux femmes le 23 novembre 2019 à Paris
Sylvie a accepté de témoigner, elle est équipée d'un téléphone grave danger depuis juillet 2020.
Infographie réalisée par les élèves de Terminale CAP du lycée Joseph Cugnot de Chinon pour lutter contre les violences faites aux femmes
Depuis le début de l'année, le centre d'appels du SIAO/115 de Toulon a reçu 430 appels de femmes qui cherchaient un hébergement d'urgence, 277 en 2019.
Elodie a subi un jet d'acide par son ex
87 paires de chaussures ont été posées, du commissariat jusqu'au tribunal d'Annecy, pour symboliser un vrai "parcours du combattant" des femmes victimes de violences selon les militantes
Tous les deux jours, en France, une femme meurt sous les coups de son conjoint ou de son ex.
La manifestation organisée par le collectif Nous Toutes dans les rues de Bourges, samedi 21 novembre 2020.
Les recherches du corps se sont déroulées dans des bois près d'Arlon
Choix de la station

À venir dansDanssecondess