Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Jean-Luc Mélenchon

Candidat à l'élection présidentielle de 2017 au nom du mouvement La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon faisait partie de l'aile gauche du PS avant de quitter ce parti, en 2008, pour fonder le Parti de Gauche (PG). Sous les couleurs de la coalition du Front de gauche, dont fait partie le Parti de Gauche, il représente plusieurs mouvances d’extrême gauche à la présidentielle de 2012 et arrive en quatrième position au premier tour, avec 11,1% des voix. Pour sa campagne à l'élection présidentielle, il s'appuie sur les nouvelles technologies avec notamment une chaîne YouTube et l'utilisation d'un hologramme pour des discours simultanés.

Jean-Luc Mélenchon le 27 octobre 2020
Les manifestants venus en nombre.
Jean-Luc Mélenchon pendant une manifestation à Paris en décembre 2019.
Jean-Luc Mélenchon et des dirigeants de La France insoumise sont visés par une enquête préliminaire.
Jean-Luc Mélenchon, accompagné du député européen Manuel Bompard, à Toulouse
Plusieurs actions ont été organisées ce mardi 24 décembre (photo d'illustration).
Jean-Luc Mélenchon lors de son arrivée au tribunal, le 9 décembre 2019.
Jean-Luc Mélenchon dans sa permanence à Marseille.
Sebastien Barles candidat EELV à la mairie de Marseille
Des policiers manifestent devant le siège de La France Insoumise à Paris, jeudi  26 septembre.
Jean-Luc Mélenchon devant le tribunal de Bobigny, ce vendredi.
Jean-Luc Mélenchon à son arrivée au tribunal de Bobigny ce jeudi matin.
Manuel Bompard, eurodéputé toulousain de la France Insoumise (archives)
Choix de la station

À venir dansDanssecondess