Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Mans

24 heures du Mans : victoire de la Toyota N°8 de Fernando Alonso, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima le dimanche 16 juin 2019
Patrick emmène son fils Cédric aux 24 heures du Mans depuis 38 ans ... Aujourd'hui, ils vivent l'épreuve côte à côte !
Parfois, certains sont particulièrement bien organisés ! Sous le barnum de Thomas, Cédric et leurs proches nantais, on trouve tables, frigo et même chaîne hi-fi !
Le centre-ville du Mans est plus calme pendant les 24 Heures du Mans.
Avec 28 stands, il y a de quoi faire pour manger sur le circuit ! On a essayé de dégoter quelque chose avec 15 euros en poche
L'Oreca07 du team Duqueine Engineering, pilotée par Pierre Ragues et Nicolas Jamin
Au Mans, les plus prévoyants des spectateurs se sont massés derrière les barrières dès le début de l'après-midi pour ne rien rater de l'édition 2019 de la parade des pilotes
Dans les bars du centre manceau, on a préparé des dizaines de fûts de bière ... À consommer avec modération !
Images de la parade des pilotes 2018
Plusieurs modèles de LMP2 sortent de l'usine Oreca, constructeur basé dans le Var, représentée lors de cette convention mancelle.
Outre la voiture de Bernard Menez, la vente aux enchères organisée ce vendredi 14 juin 2019 au Mans regroupe plus de 40 véhicules
L'écurie Duqueine Engineering, dans son stand et entourée des Ferrari, Toyota ou Porsche
Au premier plan : la navette autonome de Milla, complément aux transports en commun, construite au Mans et roulant à l'hydrogène. Derrière, le prototype de bus à hydrogène de la mairie mancelle.
Les Rebellion R13, classées 3e et 4e aux 24 Heures du Mans 2018. Pourront-elles grimper dans la hierarchie ?
45 plaques en bronze, ornées des empreintes des vainqueurs, déplacées pour cause travaux ... Chaque plaque a coûté 5 000 euros.
A gauche de la plaque officielle, ce panneau retraçant le parcours et l'oeuvre de l'ancien maire du Mans