Thibaut Fauconnet à Sotchi pour faire gagner le short track

Par Cyrille Manière, France Bleu Bourgogne et France Bleu Roussillon mercredi 5 février 2014 à 12:00 Mis à jour le mercredi 5 février 2014 à 12:20

Thibaut Fauconnet, en route pour Sotchi
Thibaut Fauconnet, en route pour Sotchi © Radio France - Cyrille Manière

Il a 28 ans et rêve de médaille olympique. Depuis quatre ans, le Dijonnais Thibaut Fauconnet s'entraîne à Font-Romeu et part en Russie pour faire parler de lui et du short track.

Short track / enro Fauconnet

Partir pour réussir ! Ce pourrait être la devise de Thibaut Fauconnet. Le Dijonnais s'est installé il y a quatre ans à Font-Romeu, loin de chez lui, avec un seul but : se préparer pour triompher à Sotchi. Partir en Russie pour atteindre le graal, faire parler de lui et faire parler du short track .

Thibaut Fauconnet : médiatisation

Thibaut Fauconnet a commencé le short track à l'âge de sept ans . Un coup de foudre. En arrivant à la patinoire, il voulait simplement s'inscrire pour "faire la course". Tout s'est enchaîné, il a vite appris à aller vite et à gagner.

Thibaut Fauconnet, les débuts

"Aller le plus vite possible, passer la ligne en premier et enfiler une tenue de super héros"

Les fans de Thibaut Fauconnet connaissent bien sûr le short track. Pour les moins avertis, la grande majorité, on appelerait plutôt ça le patinage de vitesse. Cette discipline spectaculaire à laquelle on ne pense pas pendant quatre ans mais lorsqu'on tombe dessus en plein Jeux-Olympiques, on ne peut pas zapper ! Rapidité, suspense et rebondissements, la discipline a tout pour plaire et est très simple à comprendre ! Thibaut Fauconnet sait en tous cas parfaitement vendre son sport et le faire aimer.

Thibaut Fauconnet : short track

Thibaut Fauconnet - Maxppp
Thibaut Fauconnet © Maxppp
Avec ses camarades de l'équipe de France (Maxime Chataignier, Sébastien Lepape et Véronique Pierron ), Thibaut Fauconnier passe des heures à l'entraînement. Du patinage, du patinage et encore du patinage. Les gestes sont répétés sans cesse pour tout jouer en quelques minutes le jour J. A Font-Romeu, le Dijonnais a pris ses marques depuis quatre ans.

Thibaut Fauconnet : Font Romeu

"Si je n'ai pas de médaille, j'aurai les boules"

Pour ses troisièmes Jeux Olympiques, Thibaut Fauconnet ne veut pas faire du tourisme. Gagner : c'est son seul but ! Neuf fois champion d'Europe, numéro un mondial,... il a connu beaucoup de gloire dans sa discipline. Désormais, il lui faut l'or olympique !

Thibaut Fauconnet à la patinoire de Font-Romeu - Radio France
Thibaut Fauconnet à la patinoire de Font-Romeu © Radio France

Thibaut Fauconnet : objectif

Thibault Fauconnet : gagner !

Thibaut Fauconnet : pas de médaille

Son programme :

Lundi 10 février : 1.500 mètres

Samedi 15 février : 1.000 mètres

Vendredi 21 février : 500 mètres

Thibaut Fauconnet à la patinoire de Font-Romeu - Radio France
Thibaut Fauconnet à la patinoire de Font-Romeu © Radio France
Retrouvez la page facebook de Thibaut Fauconnet

Sa présentation sur le site franceolympique.com