Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Toulouse : l'actualité à 8h ce mardi 22 octobre

-
Par , France Bleu Occitanie

Dans l'actualité ce mardi : Saint-Béat bloque la route. Le service hématologie du CHU Purpan en grève. Le plan anti-cambriolage et anti-braquage en Haute-Garonne. Réécoutez le journal de 8h de France Bleu Toulouse.

image par défaut

Saint-Béat submergée de colère

De 9h à 18h, aujourd'hui les habitants du canton organisent un barrage filtrant sur la route qui mène vers le Val d'Aran. Quatre mois après les inondations, ils déplorent d'énormes retards dans les indemnisations et les travaux. Un commerçant par exemple n'a touché que 9000€ sur les 250 000€ de dégâts constatés chez lui! Côté travaux les sinistrés du canton assurent que rien n'a été fait pour renforcer les berges de la Garonne. Cette action est la première du collectif citoyen "Sortir de l'eau" créé il y a tout juste quinze jours. Le collectif a aussi écrit à François Hollande pour qu'il accélère les procédures.

Les agents du service hématologie du CHU devraient manifester à nouveau aujourd'hui.

Une distribution de tract est prévue devant l'entrée principale de l'hôpital Purpan. Hier ils étaient une vingtaine devant l'hôtel Dieu pour dire non aux conditions de déménagement vers l'oncopôle, l'an prochain. Il manquera des effectifs et les personnels craignent pour la santé des patients. Une délégation de manifestants s'est invitée au conseil de surveillance du CHU mais la discussion a tourné court avec la direction qui n'a pas souhaité faire de commentaires au micro de France Bleu Toulouse hier.

Le plan anti braquage et anti cambriolage tient en trois points en Haute-Garonne :

  - plus de patrouilles

  • une campagne pour inciter les voisins à signaler les comportements suspects en composant le 17.

  • des moyens renforcés pour enquêter sur les filières de recel, notamment au commissariat de Toulouse où une brigade spécialisée sera bientôt opérationnelle.

Voilà comment se décline ici le plan annoncé par le ministre de l'intérieur le mois dernier. Le préfet de Haute-Garonne, Henri-Michel Comet, envisage aussi d'élargir le champ d'utilisation des caméras de vidéo-protection. La lutte contre le cambriolage et les hold-up est engagée depuis deux ans en Haute-Garonne et hier le préfet a annoncé une baisse des délits de 5% pour les vols par effraction, et de 13% pour les braquages sur les six premiers mois de l'année.

 

 

FBToulouse - Le Journal de 8h

Choix de la station

À venir dansDanssecondess