Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours : des ânes utilisés pour tondre le parc de la Gloriette

mardi 18 août 2015 à 16:14 Par Valentine Schira, France Bleu Touraine

Depuis la fin juillet, trois ânes sont chargés de débroussailler deux parcelles du parc. Au total, un hectare et demi va être nettoyé. Tours Plus envisage d'y installer des tables et des bancs. La communauté d'agglomération souhaite développer cette technique d'éco-pâturage.

Les trois ânes vont rester sur place pendant plusieurs mois
Les trois ânes vont rester sur place pendant plusieurs mois © Radio France - Jérôme Collin

Deux parcelles de 8000 et 5000 mètres carrés sont délimitées. Les trois ânes alternent entre les deux enclos. Ils vont y rester au moins jusqu'à octobre , puis reviendront sur place l'été prochain afin d'entretenir l'espace déjà nettoyé. Les ânes ont déjà bien travaillé sur l'une des deux parcelles.

La parcelle de 8000 mètres carré a déjà été bien nettoyée - Radio France
La parcelle de 8000 mètres carré a déjà été bien nettoyée © Radio France - Jérôme Collin

Avec ce système d'éco-pâturage, c'est tout un éco-système qui va se créer . Grâce au crottin des ânes, de nouvelles espèces végétales vont venir, et par conséquent aussi des espèces animales, notamment des abeilles et des papillons . C'est aussi toute une chaîne alimentaire qui est recomposée , puisque ces insectes sont les proies des oiseaux.

L'intérêt de ce dispositif est aussi économique. 10 000 euros ont été investis pour construire des barrières en bois qui délimitent les parcelles et un cabanon où dorment les ânes . Pour Tours Plus, l'investissement sera vite rentabilisé. Mieux encore, des économies seront très vite réalisées par rapport aux méthodes habituelles de tonte, qui nécessitent du matériel, du personnel et de l'essence.

Les ânes, des tondeuses à quatre pattes écologiques et économiques