Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trafic de bébés roms démantelé à Marseille

samedi 31 août 2013 à 6:03 Par Nathalie Delpeyrat, France Bleu

Des bébés vendus pour 8.000 euros et une voiture, c'est le sordide trafic démantelé par la PJ de Marseille, un trafic de nourrissons, entre les communautés roms et gitanes de la cité phocéenne. Le couple qui avait acheté un enfant à Marseille devrait être mis en examen aujourd'hui.Dans le même temps, une autre action de justice pour des faits similaires débute en Corse, mais

Trafic de bébés roms démantelé à Marseille
Trafic de bébés roms démantelé à Marseille

Un trafic de bébés roms, portant à ce stade de l'enquête sur trois nourrissons dont le prix se négociait à quelque 10.000 euros chacun, a été mis au jour durant l'été à Marseille et en Corse, où les deux organisateurs présumés ont été interpellés.Deux ventes ont été effectuées à Marseille et à Ajaccio à des membres de lacommunauté des gens du voyage, et une troisième a échoué à Marseille, où une information judiciaire pour "traite d'être humains" a été ouverte le 1er août.L'affaire a été qualifiée vendredi d'"exceptionnelle" par Christian Sivy, directeur interrégional adjoint de la PJ de Marseille, "car il y a peu de procédures de cette nature au plan national".

Un trafic de bébés Roms démantelé à MArseille. Récit Laurent Grolée

un trafic organisé

Dans les trois cas, la justice soupçonne deux mêmes auteurs principaux organisateurs du trafic : le compagnon d'une des mères concernées, et le frère de celle-ci. Son compagnon est également le père du bébé né le 21 juillet qui aurait été vendu, contre 8.000 EUR et une BMW, à un couple de gens du voyage se trouvant dans l'impossibilité d'avoir un enfant, a indiqué le procureur de Marseille Brice Robin lors d'une conférence de presse.

 

Les deux hommes seront déférés dimanche à Marseille, depuis Bastia, où "il est possible qu'ils préparaient leur fuite en Roumanie via l'Italie", d'après Christian Sivy. Le parquet sollicitera leur placement en détention. Ils encourent jusqu'à 10 ans de prison.