Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Transition énergétique et transports en tête pour le plan d'investissements d'Ayrault

mardi 9 juillet 2013 à 9:11 France Bleu

Le Premier ministre présente ce mardi son plan d'investissements d'avenir sur dix ans, qui devrait être doté d'une enveloppe proche de dix milliards d'euros. Un plan qui devrait permettre au gouvernement de prouver que l'environnement n'est pas une "variable d'ajustement", après les attaques de Delphine Batho la semaine dernière.

Les priorités d'investissement du gouvernement
Les priorités d'investissement du gouvernement © IDÉ

Réaffirmer les ambitions gouvernementales en matière d'environnement : c'est l'un des objectifs de Jean-Marc Ayrault avec la présentation, ce mardi après-midi, du plan d'investissements d'avenir sur dix ans, qui devrait représenter une enveloppe de quelque 10 milliards d'euros. François Hollande avait demandé au Premier ministre d'élaborer ce plan lors du séminaire gouvernemental du 6 mai dernier.

Il ne s'agira pas d'un grand emprunt. Les 10 milliards d'euros devraient être financés par de l'épargne, ainsi que par la cession de parts d'entreprises publiques. Quatre grands axes ont été retenus pour définir les orientations de ce plan : le numérique, la santé, les infrastructures de transport, et la transition énergétique. Mais ce sont surtout ces deux derniers qui semblent être le coeur des préoccupations du gouvernement.

Le gouvernement scruté par ses partenaires écologistes

Après les accrocs avec le camp écologiste la semaine dernière et l'éviction de Delphine Batho, le gouvernement entend prouver que l'environnement n'est pas une "variable d'ajustement". Parmi les mesures concrètes qui devraient être annoncées, figure par exemple le déploiement plus rapide des nouveaux compteurs électriques intelligents Linky. Les autres mesures ne sont pas encore connues.

Mais le gouvernement est attendu au tournant par ses partenaires écologistes : lundi matin, Jean-Marc Ayrault a reçu le leader d'Europe Ecologie Les Verts Pascal Durand, pour évoquer ces investissements. Vendredi, plusieurs ONG environnementales ont mis en garde Jean-Marc Ayrault sur les priorités à donner pour ce plan.

Morgane Créach, directrice du Réseau Action Climat, attend notamment "un gros coup de pouce pour les énergies renouvelables"

Les préconisations de la commission Mobilité 21 entérinées ?

Sur le plan des transports, les annonces du Premier ministre devraient transcrire en termes d'investissement les recommandations du rapport de la commission Mobilité 21, rendu fin juin. Une seule ligne à grande vitesse en projet serait maintenue avant 2030, celle reliant Bordeaux à Toulouse. Le reste des investissements devrait porter sur l'entretien du réseau existant.

En outre, des "noeuds ferroviaires" devraient être mis en place pour désengoger les grandes gares françaises, qui concentrent le plus de trafic sur le réseau. Les projets du Grand Paris devraient également être intégrés à ce plan.

Comparaison des secteurs d'investissement du gouvernement entre 2010 et 2013 - Aucun(e)
Comparaison des secteurs d'investissement du gouvernement entre 2010 et 2013