Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A trois ans, Billi va devoir grandir

lundi 9 septembre 2013 à 11:30 Par Yves Maugue, France Bleu Gironde

Billi, c'est le terminal low-cost de l'aéroport de Bordeaux. Ouvert depuis 2010, il ne suffit plus pour accompagner la croissance du trafic aérien à Mérignac. Pascal Personne, le directeur de l'aéroport, annonce aujourd'hui son agrandissement.

Le terminal Billi a ouvert à l'aéroport de Bordeaux en mai 2010
Le terminal Billi a ouvert à l'aéroport de Bordeaux en mai 2010 © Radio France

Billi, alias Bordeaux Illico, est un véritable succès. S'il est plutôt spartiate et pas franchement très attirant, le hall réservé aux compagnies low-costs  permet à l'aéroport de Bordeaux Mérignac de poursuivre sa croissance . Et cela dure depuis son ouverture en mai 2010.

L'aéroport de Bordeaux échappe à la crise

On peut dire que les dirigeants de l'aéroport ont eu le nez creux. A l'heure où la principale ligne, la "navette" avec Orly (900.000 passagers par an), est compromise par l'arrivée de la LGV Paris-Bordeaux en 2017, l'aéroport de Bordeaux a joué à plein la carte low-cost. Résultat : dans un marché européen morose, Bordeaux-Mérignac présente des résultats en hausse de 4,8% depuis le début de l'année . La hausse est même de 6% au mois d'août.

Dans ces résultats, le low-cost se taille la part du lion. Son trafic progresse de 21% depuis le début de l'année avec 1,1 million de passagers, de 15% sur juillet-août. 

C'est la compagnie Easy Jet qui est la plus active avec 600.000 passagers depuis le début de l'année . Devant Ryan Air qui affiche une baisse en raison de la fermeture de la ligne Bordeaux-Marseille et Volotea, la nouvelle compagnie spécialisée sur les aéroports régionaux. Avec 130.000 passagers depuis début janvier, elle est en forte progression et annoncera fin octobre de nouvelles ouvertures de ligne (sans doute vers Prague et/ou Budapest).

"Les vols directs, les prix et le confort, recette du succès"

L'extension du terminal Billi pour le printemps 2015

Le problème aujourd'hui, c'est que Billi est victime de son succès. L'été, certaines plages horaires sont engorgées et l'aéroport ne peut plus répondre aux demandes des compagnies aériennes. Billi possède quatre postes de proximité où peuvent se garer les avions pour l'embarquement. Il en faudrait six . Ce sera l'objectif de l'extension qui devrait être entérinée d'ici la fin de l'année et qui qui devra être réalisée pour le printemps 2015.

Pascal Personne, directeur de l'aéroport de Bordeaux, et Carlos Muñoz, fondateur de Volotea - Radio France
Pascal Personne, directeur de l'aéroport de Bordeaux, et Carlos Muñoz, fondateur de Volotea © Radio France - Yves Maugue

"On veut rester fidèle au modèle d'un équilibre entre qualité de service et tarif low-cost"