Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trois-quarts des chirurgiens pratiquent le dépassement d’honoraires

-
Par France Bleu

Une enquête publiée lundi établit que près des trois-quarts des chirurgiens pratiquent des tarifs plus élevés que le tarif de base de la Sécurité sociale, comme la moitié des gynécologues, des ORL ou des ophtalmologistes.

L’Observatoire chiffre le coût total des dépassements d’honoraires à 13 milliards d’euros en 2012.
L’Observatoire chiffre le coût total des dépassements d’honoraires à 13 milliards d’euros en 2012.

Le dépassement d’honoraires devrait être l’exception, mais il semble bien qu’il soit devenu la règle. Dévoilées par nos confrères de RTL, les conclusions de l’Observatoire civil des dépenses de santé, initié par 60 millions de consommateurs, le Collectif inter-associatif sur la santé et Santéclair sont sans appel : comme la moitié des gynécologues, des ORL ou des ophtalmologistes, trois-quart des chirurgiens pratiquent des tarifs plus élevés que le tarif de base de la Sécurité sociale.

10 et 25% des Français renoncent à se faire soigner

Créé pour contrôle de façon indépendante l’accord conclu entre les médecins et la Sécurité sociale cet automne et ainsi inciter les pouvoirs publics à réagir, l’Observatoire chiffre le coût total des dépassements d’honoraires à 13 milliards d’euros en 2012. Problème : puisqu’il n’y a pas de réelles sanctions contre les praticiens qui abusent du système, la pratique s’est généralisée. Et comme les soins sont parfois trop chers, 10 et 25% des Français renoncent à se faire soigner.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess