Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trois semaines après les orages, les agriculteurs périgourdins entre espoir et fatalisme

mardi 27 août 2013 à 6:00 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord

Un comité départemental de l'assurance en agriculture doit se tenir aujourd'hui sous l'égide de la préfecture pour faire avancer la reconnaissance de calamité agricole après les orages de grêle dévastateurs du 2 août dernier en Dordogne

Les verges de pommiers ravagés par la grêle
Les verges de pommiers ravagés par la grêle © Radio France

Trois semaines après les orages de grêle qui ont dévasté toute une partie de la Dordogne, le 2 août dernier, un comité départemental de l'assurance en agriculture doit se tenir cet après-midi à Périgueux sous l'égide de la préfecture.

Objectif: poursuivre les consultations en vue de la reconnaissance en calamité agricole.

La chambre d'agriculture de la Dordogne estime à 60 millions d'euros de pertes le montant des dégâts dans les exploitations.

Une sur trois serait touchée en Périgord.Trois semaines après les orages, les agriculteurs savent pourtant qu'ils n'ont pas grand'chose à attendre de la "calamité agricole" puisqu'elle ne couvre pas les dégâts assurables comme la grêle.

Gérard Bardet, nuciculteur à Chardeuil dans sa noyeraie - Radio France
Gérard Bardet, nuciculteur à Chardeuil dans sa noyeraie © Radio France

 

Alors, dans les champs dévastés ou dans les vergers bombardés... des cantons de Savignac les Eglises, ou encore d'Excideuil, l'heure est plutôt au fatalisme.

Reportage chez les agriculteurs sinistrés

92% des agriculteurs périgourdins ont fait le choix de ne pas assurer leurs vergers...

Le bois des noyers, explosé par la grêle - Radio France
Le bois des noyers, explosé par la grêle © Radio France

A noter qu'il n'y aura pas de classement en catastrophe naturelle pour les communes touchées par la grêle.