Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ultra-Trail du Mont-Blanc : une semaine d'efforts intenses pour 8.000 coureurs

lundi 24 août 2015 à 10:31 Par Anne Chovet, France Bleu Pays de Savoie

Pendant une semaine, huit mille coureurs vont se mesurer à sept vallées, 71 glaciers et 400 sommets. Ils participent aux différentes courses de l’UTMB, l’Ultra-Trail du Mont-Blanc. Première épreuve ce lundi avec "La petite trotte à Léon".

L'ultra Trail du Mont-Blanc c'est 7 vallées, 71 glaciers et 400 sommets.
L'ultra Trail du Mont-Blanc c'est 7 vallées, 71 glaciers et 400 sommets. © © The North Face® Ultra-Trail du Mont-Blanc® - Pascal Tournaire

Coup d'envoi ce lundi de la première course de l'UTMB, l'Ultra-Trail du Mont-Blanc. Au total huit mille coureurs sont attendus sur les différentes courses jusqu'au dimanche 30 août . L'épreuve la plus extrême, se déroulera vendredi, avec au programme un parcours de cent soixante-dix kilomètres et dix mille mètres de dénivelé positif. Côté organisation, l’UTMB mobilise plus de deux mille bénévoles sur la semaine (et quatre vingt participent à l’organisation tout au long de l’année). 

Limiter l’impact de l’UTMB sur l’environnement 

Pour limiter les impacts des courses sur l'environnement, l'organisation de l’UTMB a mis en place des ambassadeurs. Il s’agit d’une équipe de vingt bénévoles qui sensibilise, notamment, les coureurs . Le problème numéro un ce sont bien sûr les déchets , comme des emballages de barres nutritives et gels énergétiques. Les coureurs partent avec une pochette à déchets qu’ils sont censés vider lors des ravitaillements, mais pris dans la course certains coureurs ne l’utilisent pas.

Pour limiter les dégâts, après les courses, des bénévoles refont les parcours pour essayer de ramasser le maximum de déchets. Autre problème, la dégradation de certaines zones humides , par exemple vers la Thuile les coureurs traversaient une zone humide, mais cette année le parcours a été légèrement modifié. Et puis pour ne pas déranger les animaux, les organisateurs de l'UTMB ont discuté avec des éleveurs, pour qu'ils déplacent temporairement leurs parcs, pour que les troupeaux ne se retrouvent sur le tracé.

L'UTMB et l'environnement