Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un cas avéré de dengue, en Drôme Ardèche

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Un Ardèchois a été contaminé lors d'un voyage. A son retour, il a passé quelques temps à Valence. La dengue peut être véhiculée par le moustique tigre. Or l'insecte est implanté dans la Drôme. Les autorités veulent éviter l'épidémie.

Un cas avéré de dengue, en Drôme Ardèche
Un cas avéré de dengue, en Drôme Ardèche

Un cas de dengue est avéré dans l'agglomération Valentinoise. Un habitant de Soyons, en Ardèche, est rentré d'un voyage à Bali, en Indonésie, contaminé par cette maladie. De retour de voyage, il a passé quelques jours à Valence. La Drôme est classé en niveau 1 pour la présence de moustiques tigres. En cas de dengue ou de chikungunya, tout un dispositif doit être mis en place pour éviter une épidémie. 

Eviter une épidémie

Le risque, c'est que cet homme soit piqué par un moustique tigre pendant qu'il est contagieux. L'insect véhicule le chikungunya, mais aussi, donc la dengue. Et s'il pique une personne malade, il peut ensuite transmettre le virus à des personnes saines. Or le moustique tigre est présent dans la Drôme. A Portes les Valence, notamment.

Vérifier la présence du moustique tigre

Tout un dispositif doit donc être mis mis en place. L'Entente Interdépartementale pour la Démoustication va ainsi explorer les zones où s'est rendu le malade, lorsqu'il était encore contagieux. Et ce n'est pas à Soyons mais à Valence, dans le quartier de la gare . Les agents vont vérifier s'ils trouvent des larves. S'ils n'en trouvent pas, ils poseront des pièges pendant une semaine pour vérifier si le moustique tigre est présent dans le secteur. Soit ils ne trouvent rien et ça s'arrête là, soit ils trouvent et ils enclencheront des traitements anti-larves et anti-moustiques adultes. Dans ce cas, la population sera prévenue.

Pas de panique donc, pour l'instant, d'autant que la dengue ne se transmet pas entre humains. Pour qu'il y ait un réel risque d'épidémie, il faudrait que le malade ait été piqué, pendant sa période de contagion, par une moustique tigre, qui à son tour ait piqué d'autres personnes.

Le malade, lui, qui est sorti de sa période de contagion, est traité pour les symptomes de la Dengue: de fortes fièvres, des maux de têtes, et des douleurs articulaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu