Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un écobuage en temps de sécheresse inquiète dans le Loiret

mardi 4 août 2015 à 15:16 France Bleu Orléans

Lundi après-midi, à Marigny-les-Usages, des agriculteurs ont allumé un écobuage juste au bord de la Nationale 152. En temps de sécheresse, cela inquiète les riverains et la mairie. L'occasion de faire le point sur la réglementation en vigueur.

L'écobuage impressionnant pratiqué à à Marigny-les-Usages par des agriculteurs
L'écobuage impressionnant pratiqué à à Marigny-les-Usages par des agriculteurs © Radio France - -Clémentine Vergnaud

Ils étaient cinq agriculteurs à surveiller l’écobuage à Marigny-les-Usages, lundi après-midi. Au bord de la Nationale 152, qui mène à Pithiviers, les flammes crépitent et inquiètent les riverains . Certains appellent les pompiers. D’autres interpellent carrément un des agriculteurs. L’échange est houleux : "Vous êtes vraiment tarés. Donc moi j’appelle les gendarmes tout de suite." Réponse de l’agriculteur : "Mais vous ne savez même pas comment on gère le feu !"

"Une petite étincelle de rien et tout flambe !"

Le premier adjoint au maire de Marigny-les-Usages, Jean Paul Huguet, ne décolère pas. Les exploitants n’ont pas prévenu qu’ils comptaient faire un écobuage. "Avec la période actuelle de sécheresse, une petite étincelle de rien et tout flambe de partout. On se dit que les gens sont vraiment inconscients , même si ce sont des gens qui ont une certaine pratique. Maintenant chacun fait comme il veut sans rien demander." Pourtant, demander l’autorisation de faire un écobuage est un passage obligé. Il y a une réglementation à respecter.

Pour faire de l'écobuage, il faut demander l'autorisation en préfecture qui transmet ensuite au maire (ici Marigny-les-Usages) - Radio France
Pour faire de l'écobuage, il faut demander l'autorisation en préfecture qui transmet ensuite au maire (ici Marigny-les-Usages) © Radio France - -Clémentine Vergnaud

 

Pour faire un écobuage, il faut une autorisation

L’écobuage est un mode de préparation à la culture d’un terrain gazonné, consistant à détacher, sécher puis brûler la partie superficielle du sol qui porte le gazon. En France, cette pratique est encadrée par des arrêtés préfectoraux comme celui du Loiret qui date de 2002.

Pour réaliser un écobuage, un agriculteur doit déposer un dossier en préfecture. Ce dossier doit justifier la nécessité de l’écobuage : notamment pour semer des petites graines après ou pour ramasser les pierres de la parcelle.

Si la préfecture donne son aval, c’est alors le maire qui doit prendre un arrêté municipal autorisant l’écobuage. Avant de prendre sa décision, le maire contacte les pompiers pour s’assurer que la manœuvre ne présente aucun danger et que les soldats du feu pourront intervenir si besoin. Si l’écobuage est autorisé définitivement, l’agriculteur doit prévenir la mairie de la date et de l’heure de l’opération, au moins six heures avant son début. 

Une réglementation trop lourde pour les agriculteurs

Mais selon les agriculteurs, c'est la réglementation autour de l'écobuage qui pose problème. Trop lourde, trop restrictive, trop peu connue, selon le président de la fédération des agriculteurs du Loiret, Jean Daudin. "Je peux comprendre qu'aujourd'hui, entre la méconnaisnace et le ras-le-bol de la réglementation, certaines personnes en arrivent à passer outre. On ne peut plus rien faire sans demander une autorisation , on ne sait même plus ce que on doit demander ou pas. Donc certains décident de prendre le risque, en se disant on verra bien et si ça passe c'est bon. "

Ecobuage SON

Le reportage de Clémentine Vergnaud avec les agriculteurs et les opposants à cet écobuage

Par :