Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un homme se noie dans la Dordogne, un autre est miraculeusement sauvé

vendredi 23 août 2013 à 11:38 Par Marie-Sylvie Prudhomme, France Bleu Périgord

Hier soir jeudi, un septuagénaire s'est noyé dans la Dordogne à hauteur de Saint-Vincent -de -Cosse. A Domme c'est une jeune homme de 25 ans qui a pu être sauvé grâce à un médecin anglais.

Rivière Dordogne dans le bergeracois
Rivière Dordogne dans le bergeracois © Maxppp

Hier soir un habitant de Trémolat a perdu la vie en se baignant dans la Dordogne. L'accident s'est produit au Port d'Envaux, sur la commune de Saint-Vincent-de-Cosse. Il aurait été pris dans les remous à un endroit où la Dordogne atteint 2 à 3 mètres de profondeur. Malgrès ses appels au secours, personne n'a pu lui venir en aide. Les pompiers ont retrouvé son corps 200 mètres en aval. Le Samu arrivé sur place n'est pas parvenu à le réanimer.

Sauvé grâce à un médecin anglais qui passait en canoë

Dans l'après-midi, un touriste a eu plus de chance. Il se baignait lui aussi dans la Dordogne, à hauteur de Domme quand il a eu une crise cardiaque . Heureusement, l'eau était peu profonde à cet endroit, sa famille a pu lui venir en aide. Un médecin anglais qui passait en canoë est ensuite intervenu en lui faisant du bouche à bouche et des massages cardiaques. Après quelques minutes d'arrêt respiratoire, le jeune homme de 25 ans originaire de l'Aube a été hospitalisé à Périgueux. Il a été transféré au service réanimation. 

Il faut être prudent quand on se baigne en rivière, dans les méandres de la Dordogne le courant peut-être fort. Début juillet, ce sont deux petits garçons qui se sont noyés dans la Dordogne à Saint-Avis-Saint-Nazaire.