Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un individu tente d'entrer dans la résidence familiale des Bruni au Cap Nègre

mardi 13 août 2013 à 15:23 France Bleu

Selon les informations du Figaro, la semaine dernière, un homme a tenté de s'introduire dans la résidence familiale de Carla Bruni-Sarkozy, située au Cap Nègre, dans le Var. Une information révélée ce lundi seulement par le couple, après que Le Parisien a divulgué qu'une dizaine de policiers était en permanence chargée d'assurer la sécurité de l'ancien président de la République.

La maison familiale de Carla Bruni-Sarkozy au Cap-Nègre
La maison familiale de Carla Bruni-Sarkozy au Cap-Nègre © MaxPPP

C'est le couple présidentiel lui-même qui a révélé l'information au Figaro lundi : la semaine dernière, un homme, visiblement connu des services de police allemands, a tenté de s'introduire dans la résidence de la famille de Carla Bruni-Sarkozy. C'est là que l'ancien président de la République et son épouse passent une partie de leurs vacances.

Le couple, dans un communiqué, a souhaité démentir les affirmations du Parisien lundi : le journal affirmait que Nicolas Sarkozy disposait de dix policiers en permanence pour assurer sa sécurité, ainsi que cinq équipes de trois compagnies de CRS pour la résidence du Cap Nègre. Selon Nicolas Sarkozy, il n'y aurait que deux policiers du SPHP (service de protection des hautes personnalités) pour assurer sa sécurité, et une équipe de CRS.

Dix policiers du SPHP en tout

Selon des sources policières, il y aurait en fait dix policiers du SPHP. Il y aurait bien cinq équipes de trois CRS détachées en tout. Mais "si l'on prend en compte la nécessité d'un relais 24 heures sur 24 auprès de Nicolas Sarkozy, et des heures et repos, congés, RTT à prendre ainsi que des jours consacrés à l'entraînement ", le chiffre avancé par les époux Sarkozy serait exact. 

Jacques Chirac dispose pour sa part de huit hommes du SPHP, quatre policiers et quatre gendarmes, et Valéry Giscard d'Estaing de six.