Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Un orage digne de "pluies tropicales" selon Météo France

-
Par , France Bleu Touraine

La moitié nord de l'Indre-et-Loire a subi un orage particulièrement violent ce lundi matin. Les dégâts sont considérables dans l'agglomération tourangelle et plusieurs vignobles. Les pompiers sont intervenus 250 fois.

A Vouvray, certains grêlons ont atteint la taille d'une balle de golf.
A Vouvray, certains grêlons ont atteint la taille d'une balle de golf.

Des orages en juin en Touraine, ça n'a rien de particulier. C'est l'intensité de celui de ce matin qui le rend exceptionnel. Météo France a relevé à plusieurs reprises des précipitations très importantes concentrées sur quelques minutes . A Tours, la moitié des 24 mm enregistrés pendant l'orage est tombée en 6 minutes.

Le volume de précipitations varie beaucoup d'un endroit à l'autre. Fondettes, avec 36 mm, a reçu 50% d'eau de plus que Tours.

Toitures trouées, caves inondées, branches arrachées

Vers 5h, des grêlons de la taille d'une cerise par endroit, d'un oeuf de pigeon ailleurs, se sont abattus sur des villes comme Ambillou, Pernay et Vouvray. On compte des vitres et des velux brisés, des voitures et des toitures abîmées, des caves et des routes inondées.

Les pompiers d'Indre-et-Loire ont donc largement été mis à contribution. Depuis 5h, ils sont intervenus à 250 reprises. "Un évènement massif " , reconnaît le commandant Eric Foussard, du SDIS 37, le service départemental d'incendie et de secours.

Toitures trouées, caves inondées, branches arrachées au programme des pompiers

"L'équivalent de 12,8 cm d'eau par heure"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu