Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un virement suspect provenant de Jordanie découvert sur les comptes de Claude Guéant

-
Par , France Bleu

Nouvelle épine dans le pied de l'ex-ministre de l'Intérieur : 25.000 euros ont été découverts sur l'un de ses comptes bancaires lors des perquisitions du 27 février. L'intéressé n'a pas souhaité s'exprimer quant à l'origine de ces fonds, en provenance de Jordanie.

Claude Guéant
Claude Guéant © Maxppp

Les enquêteurs sur la piste d'un réseau libyen

C'est L'Express qui révèle l'information ce mardi : les enquêteurs, qui travaillent sur un éventuel financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkoy en 2007 ont fait une étrange découverte, le 27 février dernier. Ils perquisitionnent alors le cabinet et le domicile de Claude Guéant, et s'aperçoivent que ce dernier a reçu, sur l'un de ses comptes à la BNP, un virement de 25.000 euros. La somme provient de Jordanie.Toujours selon l'Express, deux notes à en-tête du ministère de l'Intérieur sont également découvertes. Les documents évoquent des relations régulières entre Claude Guéant et plusieurs personnes connues du régime libyen : les hommes d'affaires Ziad Takieddine et Alexandre Djouhri ainsi que l'avocat Robert Bourgi. Un téléphone portable est également saisi. Dans le répertoire, des numéros qui permettent de joindre certains de ces proches du pouvoir libyen d'alors, incarné par Mouammar Kadhafi. Des notes écrites à la main évoquent également des rendez-vous avec les mêmes Ziad Takieddine et Alexandre Djouhri, sans toutefois préciser de date.

L'horizon s'assombrit pour l'ex-ministre

Le résultat des deux perquisitions effectuées ce 27 février ne cesse de fuiter dans la presse depuis des semaines. Outre ces 25.000 euros, les enquêteurs avaient notamment découvert 500.000 euros. Claude Guéant avait alors expliqué que la somme provenait d'une vente de tableaux à un ami malaisien. Mais les experts contestent la valorisation de ces oeuvres.Echaudé par la mise à mal de sa ligne de défense, l'ancien ministre et proche de Nicolas Sarkozy a en tout cas décidé de ne plus s'exprimer publiquement. Il réserve ses déclarations à la justice.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess