Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vandalisme à la piscine Bozon de Tours : 7 mineurs mis en examen

-
Par , France Bleu Touraine

7 mineurs de l'agglomération tourangelle ont été mis en examen dans l'enquête sur les actes de vandalisme à la piscine Bozon de Tours commis dans la nuit du 8 au 9 mai. Il s'agit de 5 garçons et deux filles âgés de 13 à 17 ans.

La piscine Bozon de Tours
La piscine Bozon de Tours © Radio France

Du nouveau dans l'enquète sur les actes de vandalisme à la Piscine Bozon de Tours dans la nuit du 8 au 9 mai.De la peinture, du platre, et de la colle industrielle avaient été jetés dans le bassin de 12 000 metres cubes.Dans ce dossier, 7 mineurs ont été mis en examen jeudi après-midi.> Un simple jeu

Il s'agit de 5 garçons et deux filles, âgés de 13 à 17 ans. Tous issus de l'agglomération tourangelle, et surtout, tous inconnus de la justice, jusqu'à maintenant.Après avoir nié les faits au début de leur garde à vue, ils ont finalement avoué les dégradations de la piscine, et les vols d'ordinateurs, avec une seule explication, le jeu !! 

Pour cette activité récréative de très mauvais goût, ils sont mis en examen pour dégradation en réunion et vol en réunion.

Ils risquent deux ans et demi de prison.Les 5 garçons ont été présentés à un juge des détentions et de la liberté, dans la soirée d'hier. Les 4 âgés de moins de 16 ans seront suivis par un éducateur de la Protection Judiciaire de la Jeunesse.Le garçon de 17 ans, lui, a été placé sous controle judiciaire.

"Vu le saccage qui a été réalisé, c'est autre chose qu'un jeu"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu