Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vers la mise en place de CDI pour les intérimaires ?

-
Par France Bleu

Trois syndicats ont conclu un accord ce jeudi avec le patronat de l'intérim. Un accord qui devrait permettre la signature de 20.000 CDI par des intérimaires d'ici trois ans. Le gouvernement devra, pour l'appliquer, en faire un arrêté.

Une agence d'intérim à Valence. Image d'illustration.
Une agence d'intérim à Valence. Image d'illustration. © Radio France - Stéphane Milhomme

Cette mesure pourrait faciliter la vie de dizaines de milliers d'intérimaires. D'ici trois ans, 20.000 d'entre eux signeront un CDI au sein d'une agence d'intérim. Ils seront alors employés à plein temps de l'agence d'intérim, qui devra leur trouver des missions. 

Une mesure qui garantirait moins d'incertitude pour les intérimaires, et surtout la possibilité d'accéder plus facilement au crédit et au logement. Elle concernerait toutefois une grande minorité d'entre eux : les agences d'intérim regroupent en effet quelque deux millions de travailleurs.

FO et la CGT n'ont pas signé

L'accord entre le principal groupement d'agences d'intérim et trois syndicats (CFDT, CFTC et CFE-CGC) a nécessité cinq mois d'âpres négociations. En contrepartie de leur signature, les agences échapperont à l'augmentation de cotisations chômage sur certains contrats courts. L'accord prévoit aussi d'augmenter la durée des contrats classiques d'environ 40 heures.

Deux syndicats, FO et la CGT, n'ont pas signé l'accord. La CGT estime que "plus de 20.000 salariés intérimaires travaillent déjà à plein temps ", ce qui ferait de l'accord un "marché de dupes ", alors qu'à l'inverse, plus d'un intérimaire sur deux est en mission moins de 1,6 mois chaque année.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess