Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vers une commission d'enquête parlementaire pour faire la lumière sur Goodyear

-
Par , France Bleu Picardie

Alors que le tribunal de grande instance de Nanterre doit se prononcer jeudi sur le plan social chez Goodyear, l'Assemblée nationale se prononcera le 26 juin sur la constitution d'une commission d'enquête au sujet de la fermeture de l'usine d'Amiens-nord. Une commission demandée par des députés PS et écologistes.

L'usine Goodyear d'Amiens-Nord
L'usine Goodyear d'Amiens-Nord © Maxppp

L'Assemblée nationale va se prononcer mercredi prochain sur l'opportunité de mettre en place cette commission d'enquête parlementaire réclamée le 6 mai dernier par les députées de la Somme Pascale Boistard (PS) et Barbara Pompili (écologiste ). Une commission qui sera soumise au vote et qui en toute logique devrait voir le jour.

Elle doit se pencher sur "les causes économiques et financières " de la fermeture que sur ses "conséquences économiques, sociales et environnementales".

Les explications de Valérie Massip

Valérie Massip explique en quoi devrait consister le travail de la commission d'enquête parlementaire sur Goodyear

Un bénéfice net de 26 millions d'Euros au premier semestre selon les parlementaires.

Selon les élues de la Somme, Goodyear a dégagé un bénéfice net de 26 millions d'euros au premier semestre. "Goodyear joue un jeu qui n'est pas net du tout dans cette histoire", explique Barbara Pompili, pour qui cette possible fermeture est une "délocalisation " qui "ne dit pas son nom".

Selon la procédure, la direction de Goodyear qui prêtera serment devra coopérer, en fournissant des pièces. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu