Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDEO - Egypte : au moins 149 morts dans les affrontements, état d'urgence pour un mois

mercredi 14 août 2013 à 10:26 - Mis à jour le mercredi 14 août 2013 à 17:53 Par Thibaut Lehut, France Bleu

La journée de mercredi vire au carnage au Caire, où les forces de l'ordre dispersent avec violence les manifestations des partisans du président déchu, l'islamiste Mohamed Morsi. Le dernier bilan dressé par l'AFP sur place fait état d'au moins 149 victimes, dont deux journalistes. L'état d'urgence a été déclaré dans tout le pays, et ce pour un mois.

VIDEO - Egypte : au moins 149 morts dans les affrontements, état d'urgence pour un mois
VIDEO - Egypte : au moins 149 morts dans les affrontements, état d'urgence pour un mois

Tirs de gaz lacrymogènes et charge violente : la police a investi en début de matinée deux places de la capitale égyptienne, où des milliers d'islamistes sont barricadés depuis un mois et demi avec femmes et enfants pour réclamer le retour de Mohamed Morsi, destitué et arrêté par l'armée le 3 juillet. DIfficile d'avoir une idée précise du nombre de victimes, mais le correspondant de l'AFP sur place évoquait au moins 149 morts côté islamiste en début d'après-midi. Les forces de sécurité recensent six tués dans leurs rangs. Les manifestants évoquent de leur côté un bilan dépassant les 2.200 victimes.Un caméraman de la chaîne Sky News a également été tué par balle. "Il a été blessé, et en dépit des soins reçus, il est décédé peu après", a précisé Sky dans un communiqué, ajoutant que le reste de son équipe sur place était indemne.

Un peu plus tôt, une journaliste des Emirats arabes unis, Habiba Ahmed Abd Elaziz, qui travaillait pour un média de Dubaï, avait également été tuée par des tirs.

Inquiétude de la communauté internationale

Les manifestants ont été pris par surprise, dans la mesure où les autorités avaient annoncé une opération "graduelle", pour persuader certains manifestants d'évacuer pacifiquement avant que l'assaut ne soit lancé contre les plus déterminés. Des images de télévision montraient des bulldozers enfoncer des barrières de fortunes faites de pavés et de sacs de sable. Une violente répression que la communauté internationale a unanimement condamné dans la journée, alors que les autorités du pays ont décidé de décréter l'état d'urgence pour un mois.

Couvre-feux "jusqu'à nouvel ordre"

L'armée a également été appelée en renfort, notamment pour faire respecter les couvre-feux (entre 19h et 6h) imposés au Caire et dans 11 autres provinces jusqu'à nouvel ordre.  Le vice-président, le prix Nobel de la paix Mohamed ElBaradei, a pour sa part présenté sa démission au président par intérim. "Il m'est devenu difficile de continuer à assumer la responsabilité de décisions avec lesquelles je ne suis pas d'accord et dont je redoute les conséquences".Mardi soir, de violents affrontements entre partisans et opposants de Mohamed Morsi avaient fait un mort au Caire, alors que les pro-Morsi avaient encore une fois défié le nouveau pouvoir en manifestant dans la journée, en particulier aux abords de plusieurs ministères. 250 Egyptiens sont morts dans ces affrontements depuis la fin du mois de juin, essentiellement des manifestants islamistes.

Bain de sang au Caire : la situation - Aucun(e)
Bain de sang au Caire : la situation