Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Centenaire de la Première Guerre mondiale

VIDÉO - François Hollande inaugure mardi le mémorial de Notre-Dame-de-Lorette

-
Par , France Bleu Nord

A l’occasion du centenaire de la Grande Guerre, François Hollande inaugure le mardi 11 novembre le mémorial international de Notre-Dame-de-Lorette. Ce monument rend hommage aux 580.000 soldats morts dans le Nord-Pas-de-Calais pendant ce conflit meurtrier.

L'anneau de mémoire
L'anneau de mémoire © Radio France

Ablain-Saint-Nazaire, France

Il règne une atmosphère de paix et de sérénité quand on déambule dans cet anneau de plus de 300 mètres de circonférence. « Je voulais une forme qui évoque la fraternité » , explique l’architecte Philippe Prost qui a dessiné le monument. « J’ai pensé aux enfants qui se tiennent la main et qui font une ronde sur la cour de l’école ».

A l’intérieur de cet anneau, on découvre l’impressionnante liste de noms gravés sur 500 feuilles de métal doré de 3 mètres de haut. C’est comme si on feuilletait les pages d’un livre. Des pages sur lesquelles 580.000 noms ont été écrits par ordre alphabétique, sans distinction de nationalité. « Les noms sont mis dans la lumière quand il y a du soleil » , se réjouit Philippe Prost, qui a choisi de peindre en gris clair la façade extérieure de l’anneau pour rappeler la guerre.

Amis et ennemis d'hier

Le mémorial, construit à l’initiative de la Région Nord-Pas-de-Calais, a été érigé sur la colline de Notre-Dame-de-Lorette, à quelques mètres seulement de la Nécropole, le plus grand cimetière militaire français où reposent 40.000 combattants. Unique au monde, il réunit des soldats français, allemands mais aussi anglais, canadiens, sud-africains, indiens et australiens.

« Le monde entier est venu combattre sur le sol français pendant la Première Guerre mondiale » , raconte l’historien *Yves Le Maner *.* « Les soldats ont partagé les mêmes souffrances, la même tragédie. Ce lieu symbolise une sorte de fraternité posthume »* .

Le mémorial laisse libre la vue sur les paysages et les anciens champs de bataille. Deux fenêtres ont été aménagées. La première donne sur la crête de Vimy que les canadiens ont repris aux allemands en 1917 après de violents combats. La seconde montre le village d’Albain-Saint-Nazaire et les ruines de son église qui témoignent de la guerre.

Deux poilus identifiés

Lors des travaux de terrassement, des fouilles menées par les archéologues de la ville d’Arras ont permis de découvrir les corps de huit soldats, sept Français et un Allemand. La dernière découverte remonte au 20 juin. Les archéologues ont mis au jour trois dépouilles.

Deux soldats français ont pu être identifiés grâce à leurs plaques d’identité : Le sergent Léon Sénet , un tourangeau de 30 ans, ayant vécu à Rosny-sous-Bois, et Pierre Sorhaïts , un jeune landais de 27 ans.

Après quelques recherches, leurs familles ont été retrouvées. Deux petites nièces seront présentes mardi à l’inauguration du mémorial de Notre-Dame-de-Lorette par le président François Hollande.

Regardez notre vidéo

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu