Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDEO - Les deux présidents "très émus" dans l'église d'Oradour

-
Par , France Bleu Creuse, France Bleu Limousin

Robert Hebras, 88 ans, l'un des survivants du massacre d'Oradour-sur-Glane, a guidé les présidents français et allemand, François Hollande et Joachim Glauck, dans les ruines du village martyr. Il raconte l'émotion qui a envahi les trois hommes, dans l'église, quand ils se sont tenu les mains.

VIDEO - Les deux présidents "très émus" dans l'église d'Oradour
VIDEO - Les deux présidents "très émus" dans l'église d'Oradour

L'image restera le moment le plus fort de cette double visite présidentielle. Emus par le récit de l'un des six survivants au massacre du 10 juin 1944, François Hollande et Joachim Glauck se sont pris les mains, puis étreints, dans l'église du village.

"Ce sont les présidents qui ont pris l'initiative de ce geste", raconte leur guide. Lui qui se consacre entièrement à la mémoire estime avoir "atteint le summum de ce qu'on peut faire à Oradour " avec les mots de Joachim Glauck. Le président allemand a dit sa "douleur " face au massacre, qu'il a reconnu comme un "crime barbare et atroce ".

La deuxième étreinte des présidents Hollande et Glauck à Oradour, après leurs discours.
La deuxième étreinte des présidents Hollande et Glauck à Oradour, après leurs discours. © Radio France

"Au nom de tous les Allemands... merci de cette volonté de réconciliation"

Joachim Gauck : "Au nom de tous les Allemands..."

"Un pas en avant a été franchi (...) dans la paix et la construction de la mémoire ", a souligné Claude Milord, le président de l'association des familles de martyrs d'Oradour.

Le mot "historique" n'est pas galvaudé pour qualifier cette journée. Ce n'est pas seulement la première fois qu'un officiel allemand s'est recueilli à Oradour-sur-Glane. C'est le premier geste de réconciliation franco-allemand sur un site de la Seconde guerre mondiale. Les précédents historiques, comme Verdun, avec Helmut Kohl et François Mitterrand, se rattachaient à la Grande guerre.

Les présidents Hollande et Glauck s'exprimaient à quelques dizaines de mètres des ruines du vilalge martyr.
Les présidents Hollande et Glauck s'exprimaient à quelques dizaines de mètres des ruines du vilalge martyr. © Radio France
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu