Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDEO - Séquestrées de Cleveland : Ariel Castro inculpé, ses frères innocentés

-
Par , France Bleu

Le propriétaire de la maison où les trois jeunes Américaines ont été tenues prisonnières durant dix ans a été inculpé de viols et d'enlèvement mercredi soir. Il a comparu devant un tribunal ce jeudi. Ses deux frères ont été innocentés.

Ariel Castro, propriétaire de "la maison de l'horreur" à Cleveland
Ariel Castro, propriétaire de "la maison de l'horreur" à Cleveland © Maxppp

Les frères ne savaient pas

Inculpé de viols et de quatre enlèvements, Ariel Castro a été présenté à un tribunal de l'Ohio dans la journée de jeudi. Il est accusé d'avoir séquestré pendant une dizaine d'années Amanda Berry et sa fille de 6 ans (née en captivité), Gina DeJesus et Michelle Knight, toutes les quatre libérées par un voisin mardi.Menotté, les yeux rivés vers le sol, ce chauffeur de bus au chômage de 52 ans n'a pas prononcé un mot durant cette audience de quelques minutes. Vêtu d'habits sombres, il a soigneusement évité les regards et n'a manifesté aucune réaction à la lecture des charges pesant contre lui.

Le tribunal a fixé une caution de deux millions de dollars pour chaque cas, soit huit millions de dollars au total, s'assurant ainsi du maintien en détention du suspect.

O'Neal et Pedro Castro
O'Neal et Pedro Castro © Maxppp

Un temps soupçonné de complicité, les frères d'Ariel Castro ont été mis hors de cause et ont été relâchés. Ils avaient été arrêtés en même temps que lui.

Deux sorties en dix ans

Parallèlement à l'avancement de la procédure judiciaire, les enquêteurs en savent désormais un peu plus sur les conditions de détention des quatre femmes. Les captives ne sont sorties de la maison qu'à deux reprises en dix ans, et ce uniquement pour aller dans le garage. Elles avaient préalablement été déguisées. Les chaînes et les cordes retrouvées dans la maison confirment qu'elles étaient bien attachées, mais pas dans la même pièce. "Elles se connaissaient et savaient que les autres étaient là", a explique le chef adjoint de la police Ed Tomba. Les enquêteurs n'ont pour le moment livré aucune information sur de quelconques sévices sexuels, et n'ont pas confirmé les articles de presse faisant état de plusieurs grossesses durant la détention des quatre femmes.

Les captives retrouvent leur famille

Ces dernières, pendant ce temps-là, ont retrouvé leurs proches. Amanda Berry est retournée chez sa soeur, avec sa petite fille Jocelyn. Dans la plus grande confusion et sous les applaudissements, sa soeur a remercié "les médias et les gens pour leur soutien et leur aide pendant ces années".Le visage dissimulé sous un pull à capuche, Gina DeJesus, qui avait été enlevée en 2004, a retrouvé la maison familiale dont la façade était décorée avec une multitude des ballons. "Je me pince toujours pour y croire", a déclaré sa mère, Nancy Ruiz, "C'est mon plus beau cadeau de fête des mères" (dimanche aux Etats-Unis).

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess