Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDEO - Syrie : plus de 1.300 morts dans une attaque à l'arme chimique ?

mercredi 21 août 2013 à 15:48 - Mis à jour le mercredi 21 août 2013 à 15:54 France Bleu

Selon l'opposition syrienne, le régime de Damas a eu recours ce mercredi à des attaques, autour de la capitale, faisant plus de 1.300 morts. L'armée aurait utilisé des armes chimiques ; des allégations démenties par le régime de Bachar el-Assad. Le ministre des Affaires Etrangères Laurent Fabius a demandé que la mission de l'Onu en Syrie "enquête immédiatement".

Les victimes semblent souffrir de démangeaisons et de convulsions
Les victimes semblent souffrir de démangeaisons et de convulsions © MaxPPP

L'armée syrienne, fidèle au président Bachar el-Assad, aurait recouru à l'arme chimique, ce mercredi matin, lors d'une attaque sur la banlieue de Damas. "Plus de 1.300 personnes ont été tuées dans une attaque aux armes chimiques en Syrie ", selon la Coalition nationale de l'opposition. Les militants anti-régime ainsi que des sources médicales ont aussi fait état de centaines de blessés.

L'armée syrienne a formellement démenti ces affirmations : "Ces allégations colportées par les groupes terroristes et les chaînes satellitaires les soutenant ne sont qu'une tentative désespérée de cacher leurs échecs sur le terrain et reflètent l'état d'hystérie et d'effondrement dans lequel se trouvent ces groupes ", affirme un communiqué. 

Scènes de panique

Pourtant, plusieurs vidéos, postées dans la journée sur YouTube, semblent montrer des scènes de panique, où les gens suffoquent, et se protègent le nez avec un mouchoir. D'autres images - que nous avons choisi de ne pas montrer - montrent des cadavres gisants au sol. Ces vidéos ont été jugées crédibles par l'Eurovision, qui diffuse des images aux médias européens. 

George Sabra, dirigeant de l'opposition syrienne, a déclaré, lors d'une conférence de presse donnée à Istambul, que ce carnage porte un coup de grâces aux efforts de la communauté internationale pour trouver une issue politique au conflit. "*Les crimes d'aujourd'hui ne sont pas les premiers que le régime commet à l'aide d'armes chimiques, mais ils marquent un tournant dans les opérations du régime (...). Cette fois, c'est pour anéantir plutôt que pour terroriser* ", a-t-il ajouté.  Fabius craint un massacre "*sans précédent* " --------------------------------------------- La communauté internationale a vivement réagi à cette attaque présumée. Le chef de la diplomatie saoudienne a demandé une réunion "*immédiate* " du Conseil de sécurité de l'ONU afin "*d'adopter une résolution claire pour mettre fin à cette tragédie humaine* ".  Pour le ministre des Affaires Etrangères Laurent Fabius, si l'utilisation d'armes chimiques était confirmée, ce serait une "*atrocité sans précédent* ". Quelques heures plus tôt, le président de la République François Hollande a demandé que la mission de l'Onu actuellement présente en Syrie mêne l'enquête "*immédiatement sur place* ", pour déterminer si des armes chimiques avaient bien été utilisées.