Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

VIDEOS-Cannes, les films du jour : La Vénus à la fourrure et Only lovers left alive

Le 66ème Festival de Cannes a commencé mercredi 15 mai, pour quinze jours. France Bleu.fr vous accompagne jusqu'à la cérémonie finale, le 22 mai, en vous proposant de découvrir, chaque jour, les films en compétition.

Le palais des festivals à Cannes
Le palais des festivals à Cannes © Maxppp

Compétition officielle

**La Vénus à la fourrure. ** Roman Polanski propose cette année La Vénus à la Fourrure. Thomas (joué par Mathieu Amalric) est metteur en scène et se désespère : il ne trouve aucune comédienne valable pour interpréter le rôle principal de sa pièce. Puis débarque Vanda (jouée par Emmanuelle Seignier), tempête délurée et…tonique. Elle est tout ce que Thomas déteste : vulgaire, velléitaire, écervelée. Mais Vanda, quand elle joue, se métamorphose. La curiosité de Thomas pour Vanda se transforme en obsession.

Publicité
Logo France Bleu
LA VÉNUS À LA FOURRURE - Roman Polanski

**Only lovers left alive. ** Only lovers left alive, présenté par Jim Jarmusch, vainqueur de la caméra d'or avec Sranger than paradise, s’est inspiré de The Diaries of Adam and Eve, de Mark Twain, pour offrir une plongée dans l’histoire d’Adam, un musicien vampire désespéré par la nature humaine qui retrouve son amante de plusieurs siècles, Eve. Leur idylle est perturbée par l’intrusion de la petite sœur de cette dernière, envahissante et incontrôlable…

Un certain regard

Tore Tanzt. Katrin Gebbe présente cette année son premier film, Tore Tanzt , le récit du jeune Tore, qui part à la conquête d’une vie nouvelle en rejoignant à Hambourg le groupe religieux des Freaks Jésus. Il croise en chemin Benno, un père de famille qu’il rencontre après un accident de voiture. Alors qu’il croit que cette rencontre est un miracle, Benno va se révéler être un homme particulièrement brutal...

Death March. "Death March", d'Adolfo Alix Jr : Philippe, Japon, il s'est fait connaître pour "Donsol", en 2006 et surtout "Manila", à Cannes en 2009, le réalisateur philippin retrace aujourd'hui l'épisode dramatiquement sombre de la marche de la mort de Baatan en 1942. Près de 80.000 prisonniers de guerres, philippins et américains, y avaient été menés vers le Camp O'Donnell par l'armée japonaise.

[

Bulles de Cannes

](http://bullesdecannes.radiofrance.fr/#main)

Si vous êtes perdus au milieu de toutes ces projections, si vous aimez suivre les montées des marches et les soirées "people", si vous voulez découvrir l'envers du décor de la quinzaine, Radiofrance s'est mobilisé pour vous et vous propose de cliquer ici .Vous décollerez instantanément pour "Bulles de Cannes" , un site dédié au festival, qui propose un regard décalé et ludique sur la quinzaine.

Cannes 2013 : la sélection officielle

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu