Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDEOS-Cannes, les films du jour : "Only God Forgives" et "Grigris"

-
Par , France Bleu

Le 66ème Festival de Cannes a commencé mercredi 15 mai, pour quinze jours. France Bleu.fr vous accompagne jusqu'à la cérémonie finale, le 22 mai, en vous proposant de découvrir, chaque jour, les films en compétition.

Le palais des festivals à Cannes
Le palais des festivals à Cannes © Maxppp

Compétition officielle

"Only God Forgives" : le Danois Nicolas Winding Refn revient à Cannes deux ans après son Prix de la mise en scène pour Drive. Le premier rôle est de nouveau confié à Ryan Gosling, qui se glisse dans la peau d'un homme violent en quête de vengeance. Un thème récurrent dans l'oeuvre du réalisateur. L'histoire a cette fois pour décor le Bangkok des gangsters et autres trafiquants de drogue.

"Grisgris" : le réalisateur tchadien Mahamat-Saleh Haroun, Prix du Jury en 2010, explore le thème de la marginalité dans son dernier film. Il y raconte la cruelle destinée de Grigris, 25 ans, qui se bat pour devenir danseur malgré une jambe paralysée. Mais la maladie de son oncle va le contraindre à renoncer à son rêve.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Un certain regard

"La Jaula de Oro" : première apparition cannoise pour l'Espagnol Diego Quemada Diez, qui dépeint l'exode de trois adolescents à travers le Guatemala et le Mexique. Leur but : rejoindre les Etats-Unis pour une vie meilleure. Mais très vite, ils vont devoir affronter une toute autre réalité.

"Wakolda" : Patagonie, 1960. Lucía Puenzo raconte la rencontre entre un physicien allemand et une famille argentine qui ouvre une maison d'hôtes. Cette dernière est séduite par le charisme de cet homme, l’élégance de ses manières, son savoir et son argent jusqu’à ce qu’ils comprennent qu’ils vivent avec l’un des plus grands criminels de tous les temps.

"My Sweet Pepper Land" : Hiner Saleem fait son retour à Cannes alors qu'il était en Compétition en 2005. Dans son film, un héros de la guerre d'indépendance kurde devient commandant de police à la frontière entre l’Irak et la Turquie. Aidé par une jeune institutrice, ils vont contester l'autorité du chef tribal local de ce territoire sans loi.

Bulles de Cannes
Bulles de Cannes

Si vous êtes perdus au milieu de toutes ces projections, si vous aimez suivre les montées des marches et les soirées "people", si vous voulez découvrir l'envers du décor de la quinzaine, Radiofrance s'est mobilisé pour vous et vous propose de cliquer ici.Vous décollerez instantanément pour "Bulles de Cannes", un site dédié au festival, qui propose un regard décalé et ludique sur la quinzaine.

Cannes 2013 : la sélection officielle
Cannes 2013 : la sélection officielle
Choix de la station

À venir dansDanssecondess