Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDEOS - Un Chinois mécontent détruit sa Maserati à coups de masse

-
Par , France Bleu

Amoureux des belles voitures, passez votre chemin ! Un automobiliste chinois a en effet décidé de détruire son bolide devant les caméras, pour protester contre un service après-vente qu'il juge défaillant. Le véhicule coûte tout de même la bagatelle de 325.000 euros.

VIDEOS - Un Chinois mécontent détruit sa Maserati à coups de masse
VIDEOS - Un Chinois mécontent détruit sa Maserati à coups de masse

Un concessionnaire incompétent ?

Les problèmes de M. Wang ont commencé quand il a ramené sa Maserati Quattroporte chez le concessionnaire pour une réparation, peu après l'avoir achetée pour 2,6 millions de yuans. Le garage lui aurait alors facturé des pièces d'occasion au prix des neuves, n'aurait rien pu faire pour un problème de portière et aurait même rayé la carrosserie.Fâché, ce riche Chinois a du coup décidé de frapper fort. Il a donc engagé quatre malabars, leur a mis des massues dans les mains, et les a invités à détruire le véhicule à l'ouverture d'un salon de l'automobile à Qingdao. Le tout sous l'oeil des caméras. Les images montrent les quatre hommes cogner de bon coeur. La voiture finit les vitres brisées, la calandre et la carrosserie défoncées, entourée d'une banderole accusant la firme italienne d'avoir pris les mauvaises décisions. "J'espère que les fabricants étrangers de voitures de luxe ont bien compris que les consommateurs chinois étaient en droit d'attendre des services proportionnés à la marque", a averti M. Wang.

Un bolide qui vaut cent fois le salaire annuel moyen

La marque, de son côté, s'est défendue, en déplorant le geste de son client. "Nous regrettons qu'avant d'avoir trouvé un accord, le propriétaire... ait démoli la célèbre voiture en public pour faire sensation", ont déclaré des responsables, qui auraient pu préciser au passage que la Maserati en question vaut cent fois le salaire annuel moyen d'un citadin chinois. Du moins lorsqu'elle n'a pas croisé de client mécontent, comme c'est le cas sur la vidéo ci-dessous.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Le précédent Lamborghini

Entre les riches Chinois et les grosses cylindrées, c'est en tout cas l'amour vache. En 2011, un homme d'affaire de la même ville de Qingdao avait détruit sa Lamborghini à 3 millions de yuans (380.000 euros) à cause d'une série de pannes qui n'étaient pas réparées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess