Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Animaux

À Bazoches-sur-Guyonne, c’est plus qu’un refuge pour animaux, c’est un sanctuaire

-
Par , , France Bleu Paris

Le 5 octobre, la Fondation Brigitte Bardot a inauguré un nouveau refuge à Bazoches-sur-Guyonne, dans l’ancienne villa de campagne de la star elle-même.

Le refuge pour Animaux de Bazoches-sur-Guyonnes dans une ancienne villa de campagne de Brigitte Bardot
Le refuge pour Animaux de Bazoches-sur-Guyonnes dans une ancienne villa de campagne de Brigitte Bardot © Radio France - Quentin Lhuissier

Bazoches-sur-Guyonne, France

Direction les Yvelines, du côté de Rambouillet. Nous prenons l’A86 puis la N12, pour arriver dans un domaine qui semble tout droit sorti d’un conte de fée. Un toit de chaume, du lierre aux murs, énormément de verdure et surtout : des animaux en liberté partout. Nous sommes à Bazoches-sur-Guyonne dans le nouveau refuge de la Fondation Brigitte Bardot, installé dans une ancienne villa de campagne de la vedette, dont elle a fait don à la fondation en 2006. Cette ancienne bergerie transformée en chaumière de rêve a été inaugurée comme refuge le 05 octobre dernier en compagnie de plus de 200 personnes. 

parmi plus de 700 animaux, des petites chèvres se promènent dans un domaine de 3 hectares - Radio France
parmi plus de 700 animaux, des petites chèvres se promènent dans un domaine de 3 hectares © Radio France - Quentin Lhuissier

Ghyslaine Calmels, directrice générale de la Fondation décrit les lieux comme « un paradis, à proximité de Paris, où sur 3 hectares, 700 animaux rescapés de sévices, pour certains de la mort, peuvent ici vivre heureux. Ce n’est pas un refuge ; c’est un sanctuaire. » Et pour faire de la place pour les futurs arrivants, le refuge est ouvert tous les samedis pour proposer quelques 250 chats à l’adoption.

Ghyslaine Calmels - Directrice Générale de la Fondation Brigitte Bardot - Radio France
Ghyslaine Calmels - Directrice Générale de la Fondation Brigitte Bardot © Radio France - Quentin Lhuissier

Ghyslaine Calmels, Directrice Générale de la Fondation Brigitte Bardot

Charlène Leroux, la responsable du refuge nous présente quelques pensionnaires : tout un élevage de cochons qui devaient être abattus car soupçonnés d’avoir été en contact avec la grippe porcine, mais à l’arrivée, 12 femelles étaient gestantes et c’est aujourd’hui près d’une trentaine de cochons qui se promènent sur le site. Affectueux (sauf quand ils ont peur de se faire voler leur goûter, visiblement), joueurs et contrairement à ce que l’on dit ; très propres, les cochons s’élèvent comme des chiens, nous dit-elle. Charlène ne le cache pas, travailler ici est un rêve. Ils sont 10 à travailler comme elle au refuge, et 3 au secteur ferme.

Charlène Leroux, responsable du refuge à Bazoches-sur-Guyonne - Radio France
Charlène Leroux, responsable du refuge à Bazoches-sur-Guyonne © Radio France - Quentin Lhuissier

Charlène Leroux, responsable du refuge de Bazoches-sur-Guyonnes

Mais on trouve aussi des animaux domestiques plus habituels au refuge de Bazoches-sur-Guyon. Bruno Jacquelin nous présente Douggie, un chien de SDF que la fondation connaît, suite à un accident, depuis longtemps. Son maître a, en pleurs, confié l'animal à la fondation lorsque celui-ci est devenu trop vieux pour vivre dans la rue. Pour Bruno, c’est ça la Fondation : du cœur. Ce sont aussi 120 salariés, 3 refuges en France, des actions dans 70 pays, et aussi une éthique : pas de box, pas de cage, et évidemment, pas d’euthanasie. Pourtant, Bruno le rappelle : si le refuge est un 4 étoiles pour animaux, sur la volonté de sa célèbre fondatrice, il ne remplace pas une famille. Il nous quitte sur ces mots : « n’achetez pas, adoptez ».

Bruno Jacquelin de la Fondation Brigitte Bardot et Douggie - Radio France
Bruno Jacquelin de la Fondation Brigitte Bardot et Douggie © Radio France - Quentin Lhuissier

Bruno Jacquelin, de la Fondation Brigitte Bardot

Choix de la station

France Bleu