Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Les clins d’œil de l’été

Invers, des insectes pour l'alimentation animale

-
Par , , France Bleu Pays d'Auvergne

L’entreprise Invers, à Saint Ignat, élève des insectes pour l’alimentation animale. Ces nouvelles protéines, les vers de farine, saines et d’excellente qualité sont produites localement. Rencontre avec Sébastien Crépieux, le directeur,en compagnie d’Arnaud Ranty.

Des vers déshydratés...France Bleu Pays d'Auvergne a goûté pour vous!
Des vers déshydratés...France Bleu Pays d'Auvergne a goûté pour vous! © Radio France - Arnaud Ranty

Réécoutez les reportages d'Arnaud Ranty sur l'entreprise Invers à Saint-Ignat dans le Puy de Dôme

Les clins d’œil de l'été: Invers, des insectes pour l'alimentation animale

Invers: élever des vers pour produire de l'alimentation pour animaux
Invers: élever des vers pour produire de l'alimentation pour animaux © Radio France - Arnaud Ranty

Le début de l'histoire

En lisant un magazine, l'idée germe dans la tête de Sébastien Crépieux. On a beaucoup de son et de blé, pourquoi ne pas créer des protéines durables qui alimenteraient les filières poissons et volaille.

Les ténébrions meuniers (vers de farine) sont présents dans toutes l'Europe. Les premiers vers ont été achetés en Hollande. Ils ont été développés dans des bacs, dans un grenier.

Puis de 20 bacs dans un grenier, l'élevage est passé à un container maritime de 25 m² avec 1000 bacs environ. Puis un poulailler de 3500 bacs et ensuite un bâtiment qui fait entre 6 et 9000 bacs. L'aventure commence...

Invers: Caisse d'élevage des vers à Saint Ignat
Invers: Caisse d'élevage des vers à Saint Ignat © Radio France - Arnaud Ranty

Installation à Saint Ignat

Les bureaux d'Invers sont à Clerlande mais l'endroit d’élevage est à Saint Ignat dans le Puy de Dôme. C'est dans un ancien poulailler, qui faisait de la pintade, qu'Invers a installé les bacs d'élevage de vers. Ce site fonctionne depuis 1 an maintenant.

Les locaux de l'entreprise Invers à Saint Ignat dans le Puy de Dôme
Les locaux de l'entreprise Invers à Saint Ignat dans le Puy de Dôme © Radio France - Arnaud Ranty

L'élevage des vers

Les élevages prennent peu de place au sol. On utilise des caisses superposées sur des hauteurs assez conséquentes, plus de 2 mètres. Tous les 20 centimètres, on a une caisse et dans chaque caisse, on met de 1 à 2 kilos de vers. Sur 1 m², on produit environ 50 kilos d'insectes. L'équivalent en poulets au sol, on produirait 15 à 20 kilos.

L'élevage est simple, un mâle et une femelle se reproduisent. Ils font des œufs. Invers les fait ensuite grossir. Ce développement passe par des mues successives. Et entre la 10ème et 14ème mues, les insectes sont assez gros et ils sont récoltés.

Ils sont nourris majoritairement avec du son de blé et des légumineuses, produits par les agriculteurs qui travaillent avec Invers.

Invers: élevage des vers en caisses sur 2 mètres de hauteur à Saint Ignat
Invers: élevage des vers en caisses sur 2 mètres de hauteur à Saint Ignat © Radio France - Arnaud Ranty

Pour réussir l’élevage de ces animaux si particuliers, il faut qu’ils évoluent dans des conditions optimales. L’une d’elles, essentielle, consiste à recréer une hygrométrie d’un type tropical.

Le nourrissage des vers

Les vers sont élevés dans des conditions tropicales: 26 à 27 degrés et une hygrométrie (taux d'humidité) de 60% à 70%.

On leur apporte aussi un peu d'eau ce qui leur permet de grandir plus vite.

Ludovic, responsable recherche et développement à Invers. Le nourrissage avec une carotte!
Ludovic, responsable recherche et développement à Invers. Le nourrissage avec une carotte! © Radio France - Arnaud Ranty

Rencontre avec Ludovic, responsable recherche et développement

Les vers sont donc élevés dans des caisses  en plastique. On donne des carottes aux adultes qui assurent la reproduction. On coupe les carottes en bâtonnets et on les introduit dans les caisses par les trous qui servent aussi à la respiration des vers. Les carottes sont mangées en une journée.

Invers récupère, pour l'alimentation animale, les vers au dernier stade larvaire.

Pour assurer la reproduction, il faut des adultes qui sont des petits coléoptères noirs. Ils passent par une phase de nymphose, inerte,  avant de se transformer en adultes. On utilise ces adultes, 1000 à 2000 par bac pour assurer plusieurs cycles de reproduction.

Arrosage des bacs avec Ludovic, responsable recherche et développement à Invers
Arrosage des bacs avec Ludovic, responsable recherche et développement à Invers © Radio France - Arnaud Ranty

Arrosage des bacs

On utilise une machine qui permet d'arroser une palette à la fois. Tous les bacs sont arrosés de manière similaire. C'est une brumisation que l'on réalise 3 fois par jour.

Le container réfrigéré

A l'intérieur, il fait -20 degrés! les vers sont rentrés en caisses. La prise au froid est quasi instantanée. Les vers meurent directement. Invers a environ 2 à 3 mois de stocks dans son container réfrigéré.

Le container réfrigéré d'Invers.
Le container réfrigéré d'Invers. © Radio France - Arnaud Ranty

La ligne micro-onde

Suite du processus, les vers sortent du congélateur, glissent sur un tapis vers des micro-ondes. Il faut imaginer une ligne d'environ vingt micro-ondes ménagers. L'intérêt du micro-onde est de sécher en profondeur les vers sans les dénaturer. En sortie de process, les vers sont déshydratés. Ils ne contiennent plus d'eau. Ils sont secs et prêts à être mis en sachets.

Invers: les vers sur le tapis pour être déshydratés
Invers: les vers sur le tapis pour être déshydratés © Radio France - Arnaud Ranty

Invers produit environ 1 tonne de vers frais par mois. Ce qui donne environ 400 kilos de vers secs, déshydratés.

A ce stade, le produit est consommable pour les animaux. Le marché principal est le nourrissage des oiseaux du jardin ou le poulailler familial. 

Invers est en train de développer une croquette pour chien à base de ces protéines durables. La qualité de protéine est exceptionnelle.

Sébastien Crépieux, directeur d'Invers, goûte ses vers déshydratés. Et vous, êtes-vous prêts à déguster??
Sébastien Crépieux, directeur d'Invers, goûte ses vers déshydratés. Et vous, êtes-vous prêts à déguster?? © Radio France - Arnaud Ranty

La dégustation

Une fois déshydraté, le ver devient transparent. Sébastien Crépieux, en goûtant le ver, fait un test qualitatif sur le séchage.

Arnaud Ranty se lance... Saveur noix et noisette, petit goût de grattons de canard. Tout compte fait, il en consomme même un deuxième!!!

Les produits commercialisés

Les vers de farine sont commercialisés dans les GammVert du Puy de Dôme.

En nouveauté il y a les croquettes pour chiens.

Invers s’appuie sur les agriculteurs de Limagne pour l'aider à produire ses protéines durables à bases d'insectes.

Sébastien Crépieux, directeur d'Invers vous présente ses produits.
Sébastien Crépieux, directeur d'Invers vous présente ses produits. © Radio France - Arnaud Ranty

INVERS a lancé une campagne de financement de crowfunding afin de financer un nouveau produit : des croquettes pour chien 100% naturelles à base de vers de farine ! 

Pour le financement participatif : domecrowd.fr 

Pour en savoir plus sur Invers

Les clins d’œil de l'été, des reportages d'Arnaud Ranty, le dimanche de 10h à 11h sur France Bleu Pays d'Auvergne

Choix de la station

À venir dansDanssecondess