Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Comment la crise du Covid-19 a changé nos rêves

-
Par , , France Bleu

La crise sanitaire a envahi nos nuits. Un sociologue a écouté des personnes lui raconter leurs rêves pendant les confinements liés au coronavirus. Il dévoile que la pandémie a changé la manière dont nous rêvons et qu'ils sont indispensables à notre bien-être.

De quoi avez-vous rêvé cette nuit ? Même si l'on ne s'en souvient pas toujours, nous rêvons pendant une partie considérable de notre sommeil. Cette activité intense est essentielle à notre bien-être, mais peut être influencée par notre environnement quotidien. Invité dans l'émission C'est déjà demain, le sociologue Bernard Lahire explique comment la crise sanitaire a eu un impact sur nos rêves après avoir écouté les témoignages de rêveurs pendant les confinements. 

L'animatrice Églantine Éméyé est formelle : elle s'est mieux souvenue de ses rêves pendant la crise du Covid-19. Et elle n'est pas la seule. 

Selon les multiples témoignages recueillis par le sociologue, les rêveurs ont été de plus en plus nombreux à se souvenir de leurs rêves pendant les confinements. Il explique cela par le changement de certaines habitudes de vie propices à la mémoire onirique. Le développement du télétravail a ainsi permis que les gens "n'aient pas à courir le matin pour attraper un RER ou un métro". En définitive, "ils ont gagné du temps". 

Dans ces conditions de télétravail qui évitent le stress considérable d'un trajet matinal laborieux vers le travail, on a davantage le temps et la sérénité pour se remémorer nos rêves de la nuit passée devant sa tasse de café noir encore fumante. 

Le Covid-19, un traumatisme sur nos rêves

La situation traumatisante a fait quelque chose à nos corps et nos esprits.

Si la crise a été traumatisante, c'est à la fois par "la présence du virus", mais aussi par "le traitement politique" de l'épidémie avec "le choix d'un confinement qui était inévitable dans la plupart des pays". 

Les restrictions de liberté engendrées par la crise auraient eu un impact direct sur nos rêves : "Les gens racontent comment ils sont dans la rue et qu'ils ont oublié leurs masques, c'est une catastrophe."

On retrouve aussi un autre rêve récurrent où les rêveurs partent de chez eux sans leurs papiers, oubliant qu'ils ne peuvent sortir sans attestation...

L'invité relativise toutefois en expliquant que les confinements ont été "plus ou moins traumatisants", en fonction "de l'histoire de chacun". Certains "ont vécu dans des situations très rurales où ils pouvaient sortir tous les matins dans des forêts, dans des bois", ces gens-là "n'ont pas vécu du tout le confinement des gens qui vivaient dans des petits appartements ou dans des cités très urbaines".

Le rêve, moment de réflexion nécessaire 

Il ne faut pas sous-estimer l'importance des rêves : "c'est vraiment un temps où vous êtes déconnectés de toute interaction sociale, vous n'avez rien d'autre à faire que dormir". Il s'agirait d'un "temps de grande réflexion" pour le cerveau. 

Le sommeil et les rêves permettent de trier nos soucis du quotidien : "C'est comme si on se posait et qu'on réfléchissait à tout ça."

Dans une journée, les soucis susceptibles nous chagriner peuvent venir "réveiller des choses beaucoup plus lourdes qu'il y a dans nos vies", comme "des gros problèmes familiaux ou personnels de départ, de maladie". Les "petites choses de la vie quotidienne" peuvent réveiller ces problèmes, et la nuit sert justement à "trier" pour se préserver. 

Réécoutez l'émission Que veulent dire nos rêves ? pour apprendre à mieux vous souvenir de vos propres rêves et à comprendre leurs sens. 

Retrouvez C'est déjà demain avec Églantine Éméyé du lundi au vendredi de 15 heures à 16 heures sur France Bleu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess