Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Bien-être - Santé

VIDÉO - Dans les bouchons alsaciens : de Griesheim à Ostwald, 50 min pour faire 20 km

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Des bouchons tous les matins et tous les soirs. C'est le quotidien de nombreux Alsaciens, dont Yannick Mattern. Le chef-cuisinier du Château de l'Ile à Ostwald met en moyenne 50 minutes à parcourir les 20 km qui séparent sa maison de son travail. Nous l'avons suivi pendant l'un de ses trajets.

Illustration de bouchons en Alsace
Illustration de bouchons en Alsace © Maxppp - Darek Szuster

Bas-Rhin, France

"J'ai tout essayé". Assis au volant de sa 508 Blanche, Yannick Mattern semble résigné : "Même en partant tôt le matin, ça bouchonne parfois dès 6h15." Le jour où France Bleu l'a accompagné, le chef-cuisinier a pris la route depuis Griesheim un peu plus tard que d'habitude, à 8h30. Et pourtant, après 15 minutes de trajet... "Bienvenue dans les bouchons !" ironise le conducteur.

"La petite gymnastique du matin"

Yannick Mattern décide donc de quitter l'autoroute, direction les petites routes de campagne vers Entzheim. Mais là encore, les bouchons ne sont jamais bien loin : "Parfois, je fais demi-tour vers l'autoroute, ça me fait gagner 300-400 mètres. Ce sont les petites astuces, la petite gymnastique du matin", sourit-il.  

Parfois, quand il entend à la radio que les bouchons sont trop importants, Yannick Mattern enfourche son vélo.  Pédaler lui permet d'économiser sur son budget essence - qui peut attendre jusqu'à 300 euros par mois. 

Mais ce n'est pas une solution miracle : "Je me suis déjà fait renverser trois fois, rentrer la nuit en vélo c'est compliqué au niveau de la sécurité, même sur les pistes cyclables ... Et puis mon épouse s'inquiète aussi de savoir si je suis bien arrivé au travail." Yannick Mattern se dit fatigué de cette situation. 

Choix de la station

France Bleu