Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Dordogne : les laboratoires d'analyses, en grève, seront fermés au public pendant trois jours

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Périgord

Prenez vos précautions si vous avez besoin de faire des analyses dans les prochains jours : tous les laboratoires de Dordogne seront en grève et fermés au public les 22, 23 et 24 octobre. Les biologistes protestent contre la baisse du budget alloué par la Sécurité sociale.

Aucun des laboratoires d'analyse de Dordogne ne sera ouvert les 22, 23 et 24 octobre.
Aucun des laboratoires d'analyse de Dordogne ne sera ouvert les 22, 23 et 24 octobre. © Radio France - Harry Sagot

Dordogne, France

Attention si vous cherchez à faire des analyses médicales dans les trois prochains jours. Tous les laboratoires de biologie du département seront fermés au public les mardi 22, mercredi 23 et jeudi 24 octobre 2019. Les biologistes vont faire grève. Ils répondent à un appel intersyndical pour protester contre la hausse insuffisante du budget alloué par la Sécurité sociale.

Les biologistes estiment que le nombre d'analyses prescrites augmentent de 4 à 5% par an, alors que la Sécu ne prévoit d'accorder que 0,25% d'augmentation de budget pour l'année 2020, et des augmentations de 0,5% en 2021 et 2022.

"On nous demande de travailler plus dans une enveloppe moindre"                                                  
-  Docteur Henry-Pierre Doermann

"Il y a une croissance organique, naturelle, des dépenses de 4 à 5% par an", explique le Docteur Henry-Pierre Doermann, président du groupement de laboratoires Novabio de Dordogne. "On dépense plus parce que la population vieillit et a besoin de plus en plus d'examens pour être bien soignée. Mais en face, la Sécu ne met pas le budget nécessaire. Elle nous demande même de baisser nos tarifs. Le seul moyen de nous faire entendre, c'est la grève. Et la mort dans l'âme, parce que notre métier, c'est de soigner les gens."

Une première grève avait eu lieu fin septembre dans l'ensemble de la France, avec six demi-journées de fermeture. Mais les négociations menées les 1er et 17 octobre entre les représentants des biologistes et la CNAM, la Caisse nationale de l'assurance maladie, "n'ont pas permis d'avancées significatives", selon les organisations syndicales.

Dans le laboratoire d'analyses médicales Novabio de Bergerac. - Radio France
Dans le laboratoire d'analyses médicales Novabio de Bergerac. © Radio France - Harry Sagot

Des laboratoires de proximité menacés de fermeture

L'Assurance maladie demande aux laboratoires d'économiser 415 millions d'euros sur la période 2020-2022, dont 170 millions dès l'an prochain, mais les syndicats estiment qu'une telle mesure menacerait de fermeture jusqu'à 200 sociétés d'exercice libéral de biologistes.

"Si nous sommes dans le rouge économiquement, nous allons être obligés de fermer des sites de proximité", prévient le Docteur Doermann. "En Dordogne, peut-être que nous devrons fermer trois, quatre ou cinq sites sur vingt-quatre et les patients devront faire beaucoup plus de route pour accéder à un laboratoire. On va aussi recruter moins de praticiens pour faire des économies. Donc les délais de rendu des résultats aux patients vont augmenter et il y aura moins d'experts pour les commenter".

Seul le travail des hôpitaux et cliniques sera traité

Pendant ces trois jours de grève, les 25 laboratoires de biologie médicale de Dordogne seront fermés au public et ne traiteront que le travail qui leur est confié par les hôpitaux et les cliniques, ou le suivi des chimio-thérapies. "Les cas urgents habituellement traités dans ces laboratoires seront transférés vers l’hôpital public le plus proche", précisent les syndicats.

En Dordogne, 24 des 25 laboratoires sont des laboratoires Novabio. Le groupement emploie 270 salariés et travaille pour tous les hôpitaux et cliniques du département, sauf pour les hôpitaux de Périgueux et de Bergerac, qui ont leur propre laboratoire.  

Trois laboratoires accessibles en cas d'urgence pendant la grève

Trois laboratoires du Périgord restent ouvert pendant la grève pour les urgences - Aucun(e)
Trois laboratoires du Périgord restent ouvert pendant la grève pour les urgences - ARS
Choix de la station

France Bleu