Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Creuse, l'association Enfance Lyme and Co fait de la prévention contre la maladie de Lyme

-
Par , France Bleu Creuse

L'association Enfance Lyme and Co s'est récemment implantée en Creuse pour faire de la prévention et de la sensibilisation face à la maladie de Lyme. Sa représentante, Jessy Chansault est devenue bénévole lorsque son fils Nolan a contracté la maladie. Ils racontent.

Affiche appelant à la prudence face aux tiques (image d'illustration)
Affiche appelant à la prudence face aux tiques (image d'illustration) © Radio France - Aurélie Lagain

L'association nationale Enfance Lyme and Co s'est dotée d'une représentante en Creuse : c'est Jessy Chansault, habitante de Saint-Sulpice-le-Guérétois, qui supervise les opérations de sensibilisation menées à l'échelle départementale. Elle a rejoint l'organisation quand son fils Nolan, aujourd'hui âgé de 12 ans, a contracté la maladie. 

Quels sont les bons gestes à adopter?

D'après l'association, la Creuse est l'un des départements les plus touchés par la maladie de Lymee t au printemps, les tiques sont particulièrement virulentes. Bien se couvrir lors des balades en forêt, s'inspecter partout, surtout dans les zones très chaudes comme l'aine, les aisselles, ne pas enlever une tique n'importe comment... autant de petits gestes de prévention à adopter, selon Jessy Chansault, pour se préserver de la maladie de Lyme, transmises par piqûres de tiques porteuses de la maladie.

Une maladie lourde au quotidien

L'objectif de l’association est de soutenir les enfants atteints de la maladie de Lyme et leurs familles.  Pour Jessy Chansault, l'essentiel c'est d'éviter que d'autres enfants ou adultes n'attrapent cette maladie qui rend le quotidien difficile : "Je suis tout le temps fatigué, j'ai mal au crâne, des douleurs articulaires, il y a des choses que je ne peux pas manger...", décrit Nolan. "C'est plein de petits désagréments au quotidien : il a dû arrêter le foot et il a des difficultés de concentration à l'école à cause de ses douleurs", ajoute sa mère. 

Le but est aussi de sensibiliser les gens, car le diagnostic de la maladie est toujours compliqué. "C'est dur à détecter et ce n'est pas la première chose à laquelle on pense", raconte Jessy Chansault. Une journée dédiée à la prévention est prévue le 23 mai prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess