Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fondettes : un week-end de répit pour les parents d’enfants handicapés

Confinement, vacances, crise sanitaire : les temps sont durs pour les parents, en particulier quand leurs enfants nécessitent des soins particuliers. A Fondettes, un week-end par mois, quatre enfants seront désormais pris en charge par des professionnels pour laisser les parents souffler.

Les quatre enfants handicapés accueillis par l'association "Autrement dit" découvrent le parc du château de Taillé, à Fondettes.
Les quatre enfants handicapés accueillis par l'association "Autrement dit" découvrent le parc du château de Taillé, à Fondettes. © Radio France - Sophie Podevin

Dans le grand parc du château de Taillé, à Fondettes, au nord de Tours, quatre enfants découvrent les lieux. Leurs parents, encore présents au milieu des accompagnants, se préparent à les laisser pour le week-end. 

Un relais pour les parents

Adrian et Peggy, parents de Tao, 5 ans, et Sonny, 7 ans, n’ont pas pu faire garder leurs deux garçons autistes depuis plus de deux ans. "Une nuit ou même juste une matinée tranquille, sans eux, je ne sais même plus ce que c’est", témoigne leur papa.

Alors quand l’association "Autrement dit" a proposé de prendre en charge quatre enfants handicapés pour accorder deux jours de répits aux parents : Adrian et Peggy n’ont pas hésité. "Je ne sais pas comment les remercier, c’est incroyable ce qu’ils font pour nous".

A l’origine de cette initiative, Sonia Pareux, présidente de l’association et professionnelle du secteur social. Elle a conscience de pouvoir faire ce petit "truc en plus" que les autres organisations ne peuvent pas se permettre. "Les établissements médicaux sociaux sont fermés le week-end, le confinement empêche les familles d'avoir du relais, notamment chez les grands-parents et enfin, les centres de loisirs sont en fonctionnement restreint...", témoigne-t-elle.

Balade en forêt, bricolage et jeux

Ces quatre week-ends en plein air, proposés d'avril à juillet, sont donc une opportunité rare pour les parents de faire enfin une pause. Mais surtout, ils partent l'esprit tranquille, sachant leurs enfants entre de bonnes mains.

En effet, pour quatre garçons de 5 à 12 ans présents au château ce mois-ci, il y a six adultes, dont une infirmière. Tous travaillent bénévolement. Au programme : balade en forêt, bricolage et jeux... au rythme des enfants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess