Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : infos pratiques et astuces du quotidien

La Minute Psycho : Comment concilier vie de couple et besoins personnels pendant le confinement ?

Julien Wehdeking est psychologue, à Joué-lès-Tours, et en EHPAD. Voici ses conseils pour mieux vivre ce confinement en couple.

Julien Wehdeking, Psychologue
Julien Wehdeking, Psychologue - Hugues Duroir

Alors que le confinement se prolonge, comment préserver son couple et ne pas en arriver à une situation de rupture ?

Julien Wehdeking, Psychologue :

La crise sanitaire que nous vivons actuellement nous oblige à réinventer notre quotidien, tant sur l’aspect professionnel que personnel. Nos journées sont l’addition d’un ensemble de rituels qui apportent du sens et structure notre vie. Pour la plupart d’entre nous, une journée est divisée en deux moments forts : le travail et la vie de couple. Le confinement a un impact sur ce rythme et nous impose en restant chez nous de repenser notre façon de travailler ainsi que nos relations amoureuses. La cohabitation chaque jour peut bouleverser le couple car nous n’avons pas pour habitude de fonctionner ainsi. De ce fait, chacun doit s’accommoder à la situation comme il le peut, pour trouver sa place et maintenir sa santé mentale. Cette période de confinement pourrait mettre en lumière la fragilité de certains couples et par conséquent les aiderait, voire même les délivrerait d’une certaine dépendance affective. Pour d’autres, l’épreuve liée à cette situation exceptionnelle, permettrait d’apporter une certaine solidité post-crise. Bien entendu, entre ces deux extrêmes, il est tout à fait normal et humain de ressentir de l’irritabilité. De ce fait, il parait important d’éviter de prendre des décisions sous le coup de l’impulsion, d’autant plus que la situation est particulière, unique et ne reflète pas la réalité habituelle.

    Durant cette période, il semble nécessaire d’établir un cadre et des règles pour maintenir un certain équilibre pour soi-même et dans l’intérêt du couple. Chacun doit s’octroyer dans la journée un moment pour soi, pour se retrouver et pour se tourner vers ce qui l’anime. Même si cet aménagement peut être difficile à mettre en place quand on est dans une famille nombreuse ou que l’on vit dans un espace restreint, il est fondamental de s’accorder un temps pour continuer de se réaliser. Autrement dit, créer, expérimenter, en restant connecté à ses goûts et ses valeurs. Lire, cuisiner, redécorer son intérieur, apprendre une nouvelle langue… C’est peut être l’occasion de se tourner vers les choses que nous remettons habituellement à demain par « manque de temps » et donc de lutter contre la procrastination. Ainsi, en continuant de vous accomplir, vous aurez des choses à partager avec votre partenaire, autre que l’actualité.

    Accepter, reconnaître et vivre les multiples émotions traversées ces temps-ci paraît importants. Si vous êtes en colère, triste ou encore que vous avez peur, ne cherchez pas à lutter et à vouloir étouffer votre émotion. Si vous ressentez de l’agacement ou de la colère, n’hésitez pas à vous isoler pour souffler et ainsi revenir plus disposé à communiquer. Accueillez les pensées qui vous viennent à l’esprit sans les juger. Plus on cherche à enfouir ses émotions, plus elles s’accentuent et cela peut nuire au couple.

    Malgré l’incertitude qui plane au dessus de nos têtes, se projeter dans l’avenir est une dimension importante pour le couple. C’est le moment de prendre le temps d’identifier des souhaits communs et par la même occasion, d’apprendre ou de réapprendre à connaître l’autre. Le fait de se projeter dans l’avenir et d’envisager des projets permet de stimuler l’imaginaire et d’accroître un sentiment de bien-être.

    Pour conclure, rappelons qu’un couple est formé de deux individus singuliers qui aspirent à créer un environnement commun. Pour cela, assumons notre part de responsabilité en respectant nos besoins tout en restant à l’écoute de l’autre.

Julien Wehdeking est psychologue à Joué les Tours, il exerce au 2 rue Montsoreau.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu