Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La prévention des AVC toujours d'actualité

En France 150 000 personnes contractent un AVC par an, ce qui correspond à un arrêt vasculaire cérébral toutes les 4 secondes. Pour limiter les risques d'AVC, des techniques existent. Le docteur François Roynet, Neurologue au CHU de Bordeaux analyse pour nous la situation des AVC en France.

Les AVC touchent 150 000 personnes en France chaque année
Les AVC touchent 150 000 personnes en France chaque année © Getty - Hiroshi Watanabe

Toutes les 4 secondes, une personne fait un AVC en France. Le fléau est important, une personne sur cinq décède des complications de cette maladie. Des gestes existent pour prévenir l'accident vasculaire cérébral. L'AVC est pour la plupart du temps du à une artère du cerveau qui se bouche. Les neurones ne sont plus alimentés et entraînent un AVC. De nombreux signes permettent de remarquer un AVC : 

  • Une paralysie du visage : la personne n'arrive pas à sourire normalement , elle a la bouche de travers. 
  • Une perte de force : la personne n'arrive plus à faire des gestes anodins du quotidien 
  • Un mal à s'exprimer :  La personne qui pourrait faire un AVC aura du mal à parler, à faire une phrase simple. 

En cas de signes comme ceux présentés, il est impératif d'alerter le Samu (15) rapidement. Plus vite la personne sera prise en charge, plus vite la personne pourra être sauvée.

Comment prévenir d'un AVC

Le docteur François Roynet nous donne quelques astuces pour limiter le risque d'AVC

Pour éviter de faire un AVC, il est important de faire des efforts physiques, de faire du sport ou encore de la marche rapide, 30 minutes minimum par jour. Il est aussi important d'équilibrer son alimentation en privilégiant les fruits et les légumes et en réduisant la consommation de sel pour rester en bonne santé et éviter l’hypertension artérielle. Limiter votre consommation d'alcool et arrêter de fumer vous permettra de limiter les risques de faire un AVC. 

Les "minis" AVC Késako ?

Les minis AVC sont eux aussi courants en France. La personne va faire un AVC, une de ses artères cérébrales va se boucher, certains symptômes comme des problèmes de paralysie seront alors visibles. Le caillot sanguin bloquant l'irrigation d'une artère va se désagréger tout seul, et la personne retrouvera ses capacités normales. Il est important de consulter même dans cette situation car des complications peuvent apparaître dans le futur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess