Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DOSSIER : Les produits de saison, c'est si bon

La salicorne, une plante naturelle et sauvage

-
Par , France Bleu, France Bleu Loire Océan

Longtemps considérée comme une mauvaise herbe, cette plante naturelle et sauvage que l'on retrouve principalement dans les marais salants, se cueille à la main au moment de la récolte du sel.

Qu'on l'appelle, salicorne, cornichon de la mer, haricot de mer ou passe-pierre, cette plante sauvage et naturelle ne pousse que dans des sols riches en sel. Il est donc normal de ne la retrouver principalement qu'en bord de mer, dans les marais salants, son terrain de pousse favori.

Un produit à la mode apprécié

Souvent appelée l'algue des marais salants, cette plante, que l'on consomme très souvent comme un condiment, bénéficie de l'engouement récent autours des algues marines bonnes à manger.  Riche en sel, en minéraux, cette plante vivace a des vertus diurétiques entre autres, elle se consomme fraîche au printemps, comme des haricots verts, ou tout au long de l'année en bocaux en marinade par exemple.

Autrefois une mauvaise herbe

Pendant très longtemps, la salicorne a été reconnue comme une mauvaise herbe envahissante. A l'époque, les anciens paludiers envoyaient les enfants désherber les marais salants de cette plante, qui à chacune des récoltes de sel proliférait sur les bas côtés des étiers. C'est bien plus tard que cette mauvaise herbe est devenue une plante considérée bonne pour la santé à consommer. 

La salicorne, une plante naturelle et sauvage
La salicorne, une plante naturelle et sauvage © Radio France - P Cléro

A chaque fin de printemps, quand la salicorne commence à pousser, sa cueillette à la main peut alors débuter et se poursuivre, en fonction des conditions climatiques, jusqu'à la mi-juillet voir la fin juillet.

Une plante dite "halophile" au goût particulier

La salicorne rentre dans la catégorie des plantes dites "halophile" car pour se développer, elle nécessite d'être dans un milieu excessivement salé. Elle se nourrit de sel et d'eau, ce qui lui donne un goût très iodé mais aussi surprenant que cela puisse paraître, également un goût sucré voir acidulé pour certains.

Les marais salants de Guérande - La Roulotte Bleue
Les marais salants de Guérande - La Roulotte Bleue © Radio France - P Cléro

Les bons conseils avant d'être tenté d'en cueillir

Il est toujours possible de cueillir de la salicorne, mais afin de respecter l'environnement très fragile dans lequel cette plante sauvage prolifère, le bon réflexe est de demander au paludier en charge du marais salant son autorisation et de suivre ses bons conseils.

Les conseils de Stéphane Jaffrelot sur la cueillette sauvage de la salicorne

Il faut savoir que les étiers qui forment les marais salants sont avant tout des propriétés privées soumises à autorisation du concessionnaire pour s'y aventurer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess