Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lady Di : trahie, mal aimée et rejetée par la reine d'Angleterre

-
Par , , France Bleu

Si la princesse de Galles Lady Di est aimée partout dans le monde, il n'en fut de même au sein de sa propre famille. Son mariage arrangé avec le prince Charles, amoureux d'une autre femme, et le mépris de la reine sont les raisons d'une véritable descente aux enfers pour la jeune femme.

En 1981, c'est le mariage du siècle quand le prince Charles épouse Diana Spencer. La vie de la princesse pourrait ressembler à un conte de fées, mais la réalité est beaucoup plus sombre. Pierrick Geais est journaliste pour Vanity Fair. Il publie le hors-série Diana le roman d’une vie royale à découvrir dès le 30 juin. Dans Minute Papillon !, il explique que Diana souffrait au sein de la famille royale :

Il y a toujours eu une incompréhension entre Charles et Diana

"Il y a ce passage fameux où, en 1981, Diana est enceinte de William. Elle passe Noël à Sandringham avec toute la famille royale et elle dit à Charles qu'elle est mal, qu'elle ne va pas bien. Ils viennent juste de se marier mais il ne veut pas l'écouter. Il dit qu'elle fait du cinéma" raconte Pierrick Geais. La réaction de Diana est un véritable appel au secours :  

Elle décide de se jeter dans les escaliers alors qu'elle est enceinte du prince William

Le prince Charles ne réagit pas. La reine Elisabeth II entend le bruit de la chute. Elle voit Diana par terre et ne lui vient pas en aide, raconte Pierrick Geais : "Elle ne lui tend même pas la main". 

La reine ne supporte pas cette jeune femme, libre, qui refuse de rentrer dans le moule de la monarchie anglaise.

Le prince Charles et Lady Di en 1989
Le prince Charles et Lady Di en 1989 © AFP - Kazuhiro Nogi

Face à un divorce impossible

La séparation de Diana et Charles est actée en 1992, après la publication de la biographie d'Andrew Morton intitulée Diana, racontée par elle-même. Grâce à ce livre, l'Angleterre découvre que Diana enregistrait des bandes magnétiques dans lesquelles elle se dévoilait. Elle a ensuite donné ces cassettes à Andrew Morton pour qu'il écrive cette biographie. 

Dans ces enregistrements, Diana dit tout ! Elle parle de sa boulimie, de sa dépression et de ses tentatives de suicide. C'est un gros scandale au Royaume-Uni. Suite à cette publication, la reine autorise finalement la séparation de Diana et Charles, comme le raconte Pierrick Geais : 

"La reine décide que Charles et Diana peuvent se séparer mais elle ne veut pas qu'ils divorcent dans un premier temps. Ce divorce arrivera en 1996. Entre 1992 et 1996, Charles et Diana vont se mener une petite guerre par médias interposés. C'est ce qu'on appelle la guerre des Galles."

Diana choisit de capter toute la lumière

En 1994, Diana choisit d'exploser en pleine lumière pour se venger de la famille royale. Le contexte, c'est le journaliste Pierrick Geais qui le raconte : 

"Juste avant cette soirée, des extraits d'une interview de Charles avait été diffusés. Dans cette interview, Charles révélait qu'il avait eu une maîtresse, Camilla Parker Bowles, qu'il avait essayé dans un premier temps que son mariage avec Diana fonctionne, mais que très rapidement, il s'était dit que ça ne fonctionnerait pas".

Autant que je revois ma maîtresse

L'aveu du prince Charles fait l'effet d'une bombe dans la société anglaise. Pour se venger, Diana décide d'apparaître dans une robe très courte, épaule dénudée et d'un noir brillant. Elle porte un énorme collier en perles et le résultat est sans appel : "Tout le monde est subjugué par la tenue de Diana" comme le rappelle Pierrick Geais, "c'est là-encore sa vengeance à travers la guerre médiatique qu'ils se menaient".

Dans la suite de Minute Papillon !, Pierrick Geais explique que la fuite du prince Harry vers les États-Unis s'est fait aussi dans l'idée de venger Lady Di.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess