Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les clés des p'tits bonheurs : Surmonter ce qui nous empêche et sortir de la crise

-
Par , France Bleu

Tous les jours sur France Bleu, retrouvez les conseils de nos experts pour, vous aussi, trouver les clés des p'tits bonheurs.

Les clés des p'tits bonheurs : Surmonter ce qui nous empêche et sortir de la crise
Les clés des p'tits bonheurs : Surmonter ce qui nous empêche et sortir de la crise © Getty

Le 15 Juin 2020 dans Les Clés Des P'tits Bonheurs, nous étions avec Eveline Bouillon. Formée dans 5 pays et certifiée à la pratique de multiples techniques d’accompagnement, elle pratique le coaching depuis 18 ans auprès des entreprises et des particuliers, et diffuse ses outils à travers 10 livres publiés. Elle intervenait sur le thème : "Surmonter ce qui nous empêche et sortir de la crise"

Nous sortons enfin du tunnel. Cette période incroyablement lourde vous a permis de développer des moyens de lutter contre le découragement. Vous avez développé vos capacités à endurer, à avoir de la patience, à soutenir les autres, votre manière de vous motiver... 

A toute situation exceptionnelle, remède exceptionnel. Nous sortons d'une crise mondiale et vous avez su surmonter. Qu'est-ce qui vous donne du courage ? Comment surmontez-vous ce qui vous empêche ? D'être heureux, d'être vous, d'avoir le moral, d'agir, de prendre des responsabilités, de vous exprimer...? Pour déjouer les pièges de la vie nous avons tous nos méthodes. 

Nous avons décidé de partager tout ce qui encourage, vos petits secrets, vos méthodes, vos outils... Vos proches en ces temps difficile ont remarqué votre capacité à rebondir ?Vous avez porté à bout de bras votre famille et cela vous a renforcé ? Peut-être que cette crise est comme un message pour nous apprendre à mieux vivre ensemble. Qu'avez-vous appris de vous, de votre résistance au stress et aux difficultés pendant cette crise dont nous sortons à peine ? Qu'avez-vous développé comme qualités ? Comment avez-vous utilisé vos moteurs de vie, votre force intérieure ? Qu'est-ce qui vous a motivé et fait du bien, envers et contre tout ? 

Comment diminuer ses freins à être heureux ? 

  • Se reposer, s’écouter, ralentir car plus on est fatigué et plus on est pessimiste
  • Ce qui va avec prendre du recul – lâcher le perfectionnisme
  • Cela va aussi avec bouger car pour être fatigué de manière équilibrante, il faut fatiguer son corps et pas seulement son intellect : passer de sa voiture à la chaise de son bureau et ainsi de suite à son canapé, cela abîme assez vite le corps
  • S’adapter aux périodes de vie – accepter qu’après un accouchement par exemple cela prend un an pour totalement retrouver son énergie dans le meilleur des cas. Les copines qui vous font croire qu’il leur fallu 3 mois se trompent elle-même car elles ont besoin d’y croire. Elles vous parlent de leurs moteurs : je ne m’écoute pas, je me pousse aux fesses ! Moteurs assez court terme et qui présentent de nombreux inconvénients.
  • C’est valable aussi pour le travail. Marcel Dassault disait que parmi 3 avions il choisissait le plus beau car il faisait confiance à ses équipes d’ingénieurs pour avoir fait les bons choix rationnels. Il choisissait la beauté car il savait que cela allait avoir un impact. Donc des moteurs comme la beauté ne sont pas à proscrire, même dans un cadre professionnel. Ce sont de véritables booster de confiance.

Comment travailler vos moteurs ? 

  • Porter son attention sur ce qui vous fait du bien. Souvent en accompagnement on s’aperçoit que les personnes vont gérer d’abord les obligations et non les pierres fondatrices de leur vie.
  • Poser-vous de simples questions comme : Qu’est-ce qui est le plus important dans ma vie ? Les gens que j’aime ? Ok et qu’est-ce que je peux faire pour eux aujourd’hui ou demain ? Faites des choix. Et pour moi je fais quoi de positif ? Je m’écoute comment ? Je fais attention à ce qui me fait du bien ou pas ?
  • Accepter de rêver, de se donner des objectifs élevés. Souvent quand on passé la quarantaine, la cinquantaine, si on se retourne on constate qu’on a réalisé beaucoup plus de choses qu’on ne l’imaginait à 15 ou 20 ans !
  • Prendre les évènements de la vie à l’envers : qu’est-ce que j’apprends de cette difficulté sur moi ou sur les autres ? Comment je peux m’en servir pour m’améliorer, ne pas tomber dans le même piège ou évoluer ? Regarder le chemin parcouru est un exercice incroyablement apaisant.
  • Innover : essayer de nouvelles méthodes et ne pas se décourager.
  • Communiquer. Ne pas rester derrière son écran, appeler des personnes, aller dans les salons, les événements, rencontrer et parler ! Rien ne vaut un témoignage d’une personne pour se convaincre de ce qu’on veut changer. Qui pourrait vous aider autour de vous ou avec qui c’est agréable de parler de vos projets ? Si vous ne voyez personne, laisser passer quelques jours et revenez sur la question. Si cela ne vient toujours pas, cherchez des personnes intéressées par vos centres d’intérêts sur internet. On trouve tout maintenant en quelques clics. Parfois il faut chercher plusieurs jours d’affilé mais on trouve presque toujours.
  • Ce qui m’amène à l’autre clef : la ténacité. Pour qu’un projet se réalise la seule vraie méthode c’est de ne pas lâcher. Recommencer.
  • Et étrangement il faut aussi être capable par moment de faire preuve de lâcher-prise – savoir tout remettre au lendemain pour aller se promener est vraiment utile car en vivant une méditation active – la marche – vous allez faire que votre cerveau global intuitif va réorganiser ce qui vous préoccupe et vous apporter des solutions surprenantes.
  • Enfin une autre clef : c’est souvent en apportant aux autres qu’on se fait du bien à soi ! Pourquoi croyez-vous qu’on fait de la radio !!! Et nous revenons au point 2 : donner du temps de l’attention, de l’aide c’est en fait s’en donner à soi car ces personnes vont être intéressées un jour ou l’autre à votre projet, à vos idées ou juste à vous accueillir quand vous en avez besoin.

Attention aux règles absolues : j’ai lu des choses étonnantes sur internet comme « c’est le matin qu’on se sent le plus découragé ». Je ne pense pas que ce soit généralisable. S’observer, observer ses rythmes donne des clefs incroyables pour mieux aménager sa vie. C'est la clef car nous sommes tous différents en matière de rythmes.Ainsi si c’est le matin, cela peut valoir le coup de regarder comment ça se passe. Qu’est-ce qui vous décourage et quand ? Et quand vous aurez identifié les moments clefs pour vous, vous pourrez apporter des changements. Vous remarquez que c’est au moment du coucher du soleil et particulièrement quand vous êtes seul ou après une journée difficile de travail que vous perdez confiance en l’avenir ? Notez les jours où ça s’est bien passé et ce qu’il y avait de différent. Puis prenez du recul. Vous trouverez bientôt un moyen de rendre ces moments ok, voir de les transformer en bons moments.

Avec France Bleu, trouvez "les clés des p'tits bonheurs"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu