Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : rester en forme à la maison

Mon confinement au quotidien : la championne d'athlétisme Ghislaine Bambuck

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu Périgord

Ghislaine Bambuck est née en Martinique mais coule des jours tranquilles à Saint-Amand-de-Coly, dans le Périgord. C'est une athlète française, spécialiste du saut en hauteur, 3 fois championne de France, elle représente son pays aux JO de Mexico en 1968. Elle est au micro de Julien Pelé.

eux Olympiques de Mexico en 1968
eux Olympiques de Mexico en 1968 © Getty - Bettmann/ Contributeur

Ghislaine Bambuck est née Barnay mais elle porte ce patronyme pour avoir épousé un autre immense champion, le sprinter qui fut ministre du sport durant les années Mitterrand,  Roger Bambuck. Si Roger était un grand spécialiste du 100 mètres , Ghislaine brillait au saut en hauteur,  3 fois Championne de France  en 1967, 1968 et 1969. Elle améliore à quatre reprises le record de France du saut en hauteur, le portant à 1,73 m, 1,74 m et 1,76 m en 1968, puis à 1,80 m en 1969. Ghislaine Bambuck fera tout naturellement partie de la délégation française aux jeux olympiques de Mexico en 1968. Depuis quelques années, Ghislaine et Roger Bambuck se sont installés à plein-temps à Saint-Amand-de-Coly, dans une maison qu’il ont rénovée de fond en comble au cours des trois dernières décennies. Ghislaine Bambuck est au Micro de France Bleu Périgord et France Bleu Gironde de Julien Pelé.

Il faut savoir cultiver son jardin

Ghislaine Bambuck , durant le confinement,  fait ce que beaucoup de personnes qui ont la chance d'avoir un jardin font: elle s'en occupe. Optimiste quant à la suite, elle prévoit un mois de Mai plus serein et des touristes qui finiront bien par revenir à Saint-Amand-de-Coly et non loin à Sarlat. C'est sans doute un peu plus compliqué pour Roger, qui en plus du confinement a des petits soucis de santé qui l'empêchent de bricoler ou jardiner. Quand on a fait partie du club des hommes les plus rapides du monde il  y a de quoi pester! ce qu'il ne fait pas ! En revanche, il dispense gracieusement ses conseils à distance à Ghislaine qui en sourit : " Plante les tomates comme ci, arrache les herbes comme ça..."

La vie confinée de Ghislaine Bambuck

"Saint-Amand-de-Coly et Sarlat, ces deux communes sont trop belles pour que personne n'y revienne un jour" Ghislaine Bambuck

Ghislaine Bambuck est persuadée que le report des Jeux olympiques à l'année prochaine est une bonne chose, avec en prime une petite réflexion:  si les prochains JO se tiennent en 2021 alors les suivants qui doivent se dérouler à Paris devraient se tenir quatre ans plus tard,  soit en 2025! En attendant Ghislaine a une pensée pour sa famille et ses amis confinés en Martinique et une autre pensée pour le village dans lequel elle a déposé ses bagages, Saint-Amand-de-Coly

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess