Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Protoxyde d'azote ou "gaz hilarant" : des actions de prévention dans les collèges et lycées de l'Eure

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Les pouvoirs publics s'inquiètent de l'usage "récréatif" du gaz hilarant chez les jeunes dans l'Eure. De nombreuses cartouches de protoxyde d'azote sont ramassées à proximité des établissements scolaires. Des actions de prévention sont menées dans les collèges et lycées de Vernon et des Andelys.

De nombreuses cartouches de protoxyde d'azote, des gaz hilarant, détournées de leur usage initial pour ses propriétés euphorisantes par certains jeunes qui l'inhalent comme une drogue. Septembre 2019.
De nombreuses cartouches de protoxyde d'azote, des gaz hilarant, détournées de leur usage initial pour ses propriétés euphorisantes par certains jeunes qui l'inhalent comme une drogue. Septembre 2019. © Radio France - Stéphanie Berlu

L'ampleur du phénomène n'est aussi inquiétante que dans le Nord, mais dans l'Eure deux constats ne trompent pas indique Virginie Sené-Rouquier la sous-préfète de l'arrondissement de Vernon et des Andelys : le nombre de cartouches vides retrouvées sur la voie publique à proximité des établissements scolaires et la multiplication par cinq en un an de la vente de ces cartouches dans les grandes surfaces du secteur. On est loin des 100 kilos de cartouches ramassées chaque mois dans la ville de Loos dans le Nord mais Côme, élève de terminale, a bien remarqué que cette pratique avait aussi gagné son lycée. 

Depuis la rentrée, c'est arrivé d'un coup. On a vu des cartouches par terre et on a commencé à se poser des questions. - Côme, élève de Terminale ES au lycée Dumézil à Vernon

Pour répondre aux questions, Mohammed Taleb, psychiatre addictologue intervient dans les établissements. Il insiste auprès des jeunes sur les dangers multiples de l'inhalation trop fréquentes de ce produit : de l'asphyxie, aux accidents neurologiques, jusqu'au décès. 

Il faut que les jeunes comprennent que derrière ce côté euphorisant, il y a un véritable risque pour eux et pour leur santé. - Dr. Mohammed Taleb

Pour mesurer un peu mieux l'ampleur du phénomène dans le département de l'Eure, 600 collégiens et lycéens ont répondu à une enquête anonyme sur le sujet. Ce serait une première en France. Les résultats sont en cours d'analyse. Ils seront connus en janvier et permettront d'adapter la prévention au besoin. D'ici là, huit interventions sont programmées dans les lycées mais aussi dans les collèges à Vernon et aux Andelys.

Ecoutez le reportage de Christine Wurtz au lycée Dumézil à Vernon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu