Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tempête Alex : un marathon virtuel pour les sinistrés

-
Par , France Bleu Azur

Jusqu'au 30 novembre, il est possible de courir un marathon entier... dans son salon ou à un kilomètre de chez soi ! Coronavirus oblige, la course Nice-Cannes doit se mettre à l'heure du virtuel. Une course dont les bénéfices seront reversés au fonds de solidarité pour les victimes des intempéries.

jogging (illustration)
jogging (illustration) © Radio France

Ce marathon pas comme les autres aura lieu jusqu'à la fin du mois de novembre. De Nice à Cannes, 42 kilomètres à courir en plusieurs fois au bénéfice des sinistrés de nos vallées. Avec le reconfinement, l'épreuve sportive solidaire est aussi devenu virtuelle. 

Concrètement, chaque participant peut s'inscrire sur une application. Dans son salon, ou à un kilomètre autour de chez soi, l'important c'est de participer... tout en respectant les gestes barrières ! Les bénéfices sont reversés au fonds d'urgence du département des Alpes Maritimes pour les sinistrés de la tempête Alex. 

Sur l'application, ZapSport, chaque utilisateur pourra entrer les données qui le concernent. Des distances et des vitesses obtenues grâce à son smartphone ou encore une montre connectée. "Vous pouvez courir deux kilomètres par jour, ou plus, l'enjeu n'est pas la compétition cette fois-ci. Il est aussi possible de faire de la marche rapide" assure Pascal Thiriot, le président d'Azur sports organisation. 

Chaque participation, de l'ordre de deux euros, donne accès à la plateforme ainsi qu'à un dossard virtuel à endosser à chaque sortie sportive. Pour l'heure, 1 500 participants se sont inscrits, permettant la récolte d'au moins 3.000 euros pour les victimes des intempéries. Il est encore possible de s'inscrire, jusqu'au classement final, révélé le 30 novembre. 

Pascal Thiriot, le président d'Azur sports organisation
Pascal Thiriot, le président d'Azur sports organisation © Radio France - W. DE LESSEUX
Choix de la station

À venir dansDanssecondess