Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La vie en Bleu en Occitanie

Les soignants de Toulouse aident les Restos du Coeur au Moaï

-
Par , France Bleu Occitanie

400 repas chauds sont préparés chaque jour au Muséum de Toulouse pour les Restaurants du Cœur de Haute-Garonne. Un élan de générosité qui coïncide avec le lancement de la 36 ème campagne d'hiver des Restos du Cœur en Occitanie.

Dans les cuisines du restaurant toulousain
Dans les cuisines du restaurant toulousain © Radio France - Alban Forlot

Au début je pensais fournir 30 repas chaque jour. Au final, on arrive à produire 400 barquettes quotidiennement. Pauline Braillon, gérante du restaurant Le Moaï.

L'aventure est née en septembre alors que tout le monde savait qu'une deuxième vague de l'épidémie conduirait certainement à un reconfinement. Julien et Pauline Braillon, patrons du restaurant Le Moaï à Toulouse, décident de prendre contact avec une association dont les valeurs correspondent à leur philosophie. Tout naturellement, ils décident de proposer leurs services aux Restaurants du Coeur de Haute-Garonne. Un but final : venir en aide aux plus démunis, comme Jean-Pierre qui témoigne ici au micro d'Alban Forlot.

Tout est lié

Dans l'émission La Vie en Bleu entre 9h et 11h sur France Bleu Occitanie, nous avons rencontré cette équipe médicale de l'hôpital Rangueil de Toulouse au service réanimation. Sur leur temps libre ils sont bénévoles pour aider à fabriquer les barquettes destinées à la distribution du soir. Un dévouement qui force le respect en cette période de coronavirus où ils ne comptent déjà pas leurs heures pour combattre la Covid19.

L'équipe médicale de Rangueil
L'équipe médicale de Rangueil © Radio France - Alban Forlot

Confiné, on mange quoi à la maison ?

Pauline adore le marché de L'Isle Jourdain dans le Gers, et nous conseille de faire de la cuisine végétarienne à la maison pour laisser parler notre créativité avec des épices et sublimer les légumes avec d'autres saveurs. Au cœur du Jardin des Plantes de Toulouse, le restaurant Le Moaï est fermé. Mais 11 membres de l'équipe restent présents au quotidien dans cet établissement pour éviter de "penser à l'après" et ça calme la colère intérieure. Des salariés de l'aéronautique en chômage partiel viennent aussi donner un coup de main. "On fait un petit geste pour ceux qui n'ont rien" nous confie cette salariée de la restauration, pour qui l'incertitude reste grande quand elle songe à son avenir.

La rage au coeur

Bénévole dans le restaurant qui l'emploie, Mathieu fait partie de ces salariés au grand cœur qui est polyvalent. De la cuisine à la logistique, il aide à confectionner ces plats avec les denrées octroyées par les Restos du Cœur.

Mathieu, salarié du Moaï, et bénévole
Mathieu, salarié du Moaï, et bénévole © Radio France - Alban Forlot

France Bleu c'est la radio officielle des Restos du Coeur, choisie par les bénévoles.

Toutes les bonnes volontés sont bienvenues

Avec un système d'emplois aidés en réinsertion, le centre Lalande des Restos du Cœur peut concocter quelques centaines de repas, mais pas les 650 repas nécessaires chaque soir sur les sites du Raisin, des Minimes et du Grand Rond, à Toulouse. L'incroyable motivation de Pauline et son équipe vient apporter une grande bouffée d'air à l'association, débordée par les demandes. La crise sanitaire accroît la crise sociale. 

Quelle organisation !

Le Moai a proposé des menus probables et grâce à la banque alimentaire, le restaurant a la matière première pour réaliser ces 400 repas de qualité avec des herbes et des saveurs fines. Notez qu'une grande collecte de la banque alimentaire a lieu les 27, 28 et 29 novembre 2020 dans plus de 100 magasins de la région avec 2000 bénévoles et un objectif de 250 tonnes de denrées à récupérer.

Pauline Braillon, gérante du restaurant Le Moaï à Toulouse
Pauline Braillon, gérante du restaurant Le Moaï à Toulouse © Radio France - Alban Forlot

Les restos du coeur descendent dans la rue

Pas de condition de ressources pour obtenir un plat du soir devant un camion de Coluche. Derrière la gare Matabiau, allées Jules Guesde ou près du métro B "Minimes, Claude Nougaro", une longue file s'installe chaque soir entre 19h et 20h pour obtenir un masque, une attestation, un bon repas et surtout des sourires. Les bénéficiaires des Restos du Cœur n'hésitent pas à se rapprocher du micro France Bleu pour dire merci à ceux qui prennent soin d'eux. C'est le cas de Diane.

La distribution

Marie-Christine est indignée. Elle constate que les appels du 115 restent souvent sans réponse, même pour des familles complètes quand les températures sont négatives à Toulouse. Arthur et Clara, jeunes bénévoles constatent l'affluence grimpante des personnes dans le besoin. Il ne s'agit pas uniquement de SDF. Monsieur tout le monde peut désormais basculer dans la précarité et se trouve contraint de demander de l'aide. Les bénévoles des restaurants du cœur sont là pour leur tendre la main.

Place du marché aux cochons aux Minimes
Place du marché aux cochons aux Minimes © Radio France - Alban Forlot

1.368 bénévoles se consacrent aux plus démunis en Haute-Garonne. Huit salariés travaillent aux Restos du Cœur du département. Stéphane est chef de projet, actuellement en formation et cela fait 3 ans et demi qu'il donne de son temps à l'association présidée localement par Christiane Giovannini. Il nous raconte sa motivation et sa joie de faire partir de sa deuxième famille, celle des bénévoles.

Dévoué et souriant

Vous avez un profil de trésorier, vous êtes chauffeur, vous êtes étudiant ou jeune retraité, venez donner un peu de temps aux Restos du Coeur, même une demi-journée par semaine. Pas facile de trouver un référent hygiène par exemple. L'association caritative a besoin de renouveler ses bénévoles sur Blagnac, Fonsorbes, Fronton et même à Toulouse. Vous pouvez aussi donnez des masques ou envoyer un chèque à cette adresse : 27, chemin du Séminaire, 31200 Toulouse. Vos dons donnent droit à des réductions d'impôts.

Stéphane, bénévole depuis plus de 3 ans
Stéphane, bénévole depuis plus de 3 ans © Radio France - Alban Forlot
Choix de la station

À venir dansDanssecondess