Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La vie gourmande en Occitanie

Une matinée à la ferme de Millet en Ariège

-
Par , France Bleu Occitanie

Inès Grenier, jeune agricultrice de 24 ans, a repris la ferme de Millet près de Pamiers il y a deux ans. Un rêve d'enfant qui se réalise à un moment délicat, en raison de la crise sanitaire. Des débuts difficiles qui n'entament pas le moral de cette productrice de céréales, de légumes et d'agneaux.

Inès Grenier a toujours voulu être agricultrice.
Inès Grenier a toujours voulu être agricultrice. © Radio France - A.W.

C'est une belle ferme, où tout est bien ordonné. Située en bout de piste de l'aérodrome de Pamiers - les Pujols, sur la commune de la Tour-du-Crieu, la ferme de Millet est gérée par une jeune femme déterminée, Inès Grenier. Sur plus de 80 hectares, elle produit des céréales, des légumes, et élève des agneaux pour leur viande. La productrice présente son exploitation pour France Bleu Occitanie.

La conjoncture est difficile, mais Inès a réalisé son rêve.

Outre le travail aux champs, Inès élève des brebis et des agneaux, en partie sur la propriété et en transhumance. 

Les brebis nous réservent un accueil enthousiaste.

Inès Grenier compte environ 80 brebis, dont une cinquantaine actuellement à la ferme.
Inès Grenier compte environ 80 brebis, dont une cinquantaine actuellement à la ferme. © Radio France - A.W.

En ce moment, pas de viande d'agneau à la ferme de Millet : il faut revenir en début d'année pour des colis avec du gigot, des côtelettes, de l'épaule... En ce début d'automne, la ferme se transforme en maternité, puisque de nombreuses brebis vont mettre bas.

La gérante de la ferme du Millet nous explique comment elle nourrit ses brebis.

Quelques agneaux viennent de naître, comme celui-ci, qui a deux semaines à peine.
Quelques agneaux viennent de naître, comme celui-ci, qui a deux semaines à peine. © Radio France - A.W.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess