Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : vers une généralisation du télétravail en Côte-d'Or ?

-
Par , France Bleu Bourgogne

Les règles continuent de s'assouplir dans les entreprises côte-d'oriennes et partout en France, mais le télétravail reste privilégié, jusqu'à la fin de l'épidémie. Et même au-delà ? On en parle avec une ancienne psychologue du travail à Dijon, qui note un véritable intérêt pour cette pratique.

Le télétravail, ça vous gagne ! (Illustration)
Le télétravail, ça vous gagne ! (Illustration) © Maxppp - Loïc Déquier

Le dé-confinement au travail se poursuit, avec la publication cette semaine d'un nouveau protocole sanitaire applicable dans les entreprises. Les règles s'assouplissent, mais on continue de privilégier le télétravail, peut-être de manière durable, estime notre invitée Guilaine Royer, psychologue du travail à la retraite. 

Les salariés ont été productifs pendant le confinement

La situation est inédite dans les entreprises, c'est un euphémisme que de le dire. On apprend chaque jour à vivre avec la menace du coronavirus, jusque dans les open-spaces. Mais une chose est certaine : pendant le confinement, le télétravail a marqué des points selon Guilaine Royer : "il me semble qu'il y a un intérêt au télétravail, les gens l'ont découvert dans l'amélioration de leur vie au quotidien. Aux Etats-Unis, il y a déjà des entreprises qui . Ce n'est pas forcément la mentalité en France, mais quand même, certaines grandes entreprises françaises ont découvert l'intérêt du télétravail, et ç'a sans doute participé à redonner confiance dans la capacité de leurs salariés à travailler en autonomie, ce qui n'était pas le cas avant. Il y a une sorte de manque de confiance des employeurs à l'égard des salariés, une infantilisation. Alors qu'au contraire les chiffres le montrent, les salariés ont été productifs." 

Les employeurs aussi y trouvent leur compte

La question, c'est de savoir si tout cela va se pérenniser. En tout cas il y a un certain intérêt au télétravail, et pas seulement pour les salariés, note Guilaine Royer. "Cela a de toutes façons éveillé quand même ne serait-ce qu'une curiosité des entreprises qui y voient aussi leur intérêt : celui des économies de fonctionnement au quotidien, l'électricité, le chauffage !" 

Alors doit-on craindre pour le futur de nos relations humaines au travail, la fameuse discussion de la machine à café avec les collègues ? Les choses ne sont pas toujours aussi idylliques, rappelle Guilaine Royer. "C'est parfois difficile, notamment pour les gens en open-space, il y a du bruit, de la proximité, il y aussi des inconvénients à être avec les autres ! Or il y a maintenant suffisamment d'outils informatiques pour que les réunions puissent se faire par écrans interposés. Cela n'empêche pas qu'il y ait par exemple, deux ou trois jours de télétravail, et le reste de la semaine en présentiel, ce qui permet en effet de se retrouver. Et peut-être d'ailleurs, d'avoir plus d'intérêt à se retrouver." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu