Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DOSSIER : Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars

Les quotas, fausse solution pour l'égalité femmes-hommes ?

-
Par , , France Bleu

De nombreux engagements ont été pris ces dernières années en faveur de l'égalité femmes-hommes dans les effectifs d'entreprises. La solution des "quotas" en fait partie, elle peut toutefois être remise en question.

À l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes du 8 mars 2021, Églantine Éméyé met en lumière les femmes qui ont réussi à se frayer une carrière professionnelle dans l'entreprenariat. Fondatrice et présidente de Homnia, Maïlys Cantzler raconte son parcours et ses difficultés en tant que femme dans l'émission "C'est déjà demain". 

Plusieurs solutions existent pour atteindre l'égalité femmes-hommes dans les effectifs d'établissements, dont les quotas. Une proposition de loi récente suggère de les imposer aux entreprises. L'entrepreneuse Maïlys Cantzler se dit contre ces quotas. Ils sont en effet considérés par certains comme une fausse bonne idée

Ne pas imposer les femmes mais les rendre légitimes

Maïlys Cantzler estime que la mise en place de quotas ne rend pas légitime la présence des femmes. Elles pourraient être recrutées d'abord parce qu'elles sont des femmes, plus que pour leurs véritables compétences. Ces femmes pourraient donc souffrir, en se rendant compte qu'elles ne se sont pas vues attribuer un poste pour leurs qualifications.

Cela ne rend pas légitime la présence des femmes. Elles sont imposées et elles sont parfois choisies parce qu'elles sont femmes et pas pour leurs compétences. 

La fondatrice de Homnia est opposée aux quotas, que cela soit dans les entreprises, dans les administrations ou même dans les associations, "ce n'est pas en forçant les choses qu'on y arrivera".  Il faudrait selon elle d'abord montrer l'exemple pour que les femmes se rendent compte qu'elles peuvent trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie familiale. Elle explique que "plus on sera nombreuses à entreprendre ou à siéger dans les grandes administrations, plus elles seront convaincues que c'est possible".

Permettre aux femmes de moins se limiter 

Églantine Éméyé suggère que les femmes pourraient davantage se limiter professionnellement que les hommes en raison de leur vie de famille. Pour Maïlys Cantzler, "cela n'entraîne pas des répercussions négatives sur l'équilibre auquel elles tiennent peut-être un peu plus que les hommes". Elle souhaite que toutes les femmes puissent se lancer dans l'entreprenariat afin de goûter à la liberté des choix : définir le rythme de l'aventure professionnelle, la taille de l'activité ou encore le nombre de salariés

Maïlys Cantzler est entrepreneuse à la tête de Homnia, un projet qui propose des solutions de logement inclusives pour les personnes en situation de handicap afin de lutter contre les difficultés du quotidien et l'isolement. Écoutez sans plus tarder l'émission "C'est déjà demain" consacrée à un "hommage aux femmes formidable". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess